Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Neuf morts alors que le Nigeria vote pour élire ses gouverneurs d'État

PORT HARCOURT, Nigeria - Neuf personnes ont été tuées samedi alors que les Nigérians se rendaient aux urnes pour l'élection des gouverneurs et assemblées d'État, lors de laquelle l'opposition de l'ancien président tout juste battu, Jonathan Goodluck, espère effectuer des gains.Les meurtres ont eu lieu dans l'État pétrolifère de Rivers, une région hautement disputée.Le candidat de l'opposition Dakuku Peterside a affirmé que huit de ses partisans étaient morts. Un policier a aussi été tué.Selon le président de la fédération jeunesse Kalabari, Livingstone Membere, la région d'Asari Toru était très agitée mais l'armée s'appliquait à contrôler la situation. Il a rapporté qu'un bureau de vote avait été incendié, ainsi que la maison d'un commissaire d'État pour les affaires féminines.La compétition est féroce car les gouverneurs du Nigeria font partie des politiciens les plus puissants du pays et contrôlent souvent des budgets d'État plus importants que ceux de plusieurs pays africains.Selon une responsable électoral, huit jeunes employés électoraux ont été kidnappés samedi matin et la police n'en avait retrouvé que quatre en après-midi.À Lagos, le coeur financier du pays, le peuple igbo a déposé une plainte à la Commission nationale des droits de l'homme après que le roi de la tribu Yoruba a menacé de tuer ceux qui ne voteraient pas pour le candidat de l'opposition.La coalition d'opposition a présentement 14 États, alors que le Parti populaire démocratique de Goodluck Jonathan en détient 21. Son parti a toutefois reçu plusieurs démissions depuis sa défaite présidentielle il y a deux semaines. C'est un ancien dictateur militaire, Muhammadu Buhari, qui a été élu.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.