Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le site de la police de Montréal piraté

Le site du Service de la police de la Ville de Montréal (SPVM), mis hors ligne hier soir, est toujours inaccessible. L'attaque a été revendiquée par la branche québécoise de la nébuleuse de pirates informatiques Anonymous.

Sur Twitter, le collectif accuse le SPVM de brutaliser les citoyens, en référence aux manifestations anti-austérité des dernières semaines.

Op Fry The SVPM | Target: DOWN | SPVM (Montreal Police) - http://t.co/VBMpOkCdEu | #Anonymous#FTP#manifencourspic.twitter.com/QPQKii1gLd

- Anonymous Quebec (@QuebecAnon) 11 Avril 2015

Anonymous Québec indique aussi qu'il va ruiner la vie d'un policier montréalais photographié en train d'asperger des manifestants de poivre de Cayenne.

3 of the cops below had their lives ruined by Anonymous. Expect justice "Pepper Spray Man". | #Turkey#OWS#UCcampuspic.twitter.com/k4XDeEWlfV

- Anonymous Quebec (@QuebecAnon) 11 Avril 2015

C'est la première fois depuis le printemps 2012 que le collectif Anonymous vient en appui au mouvement étudiant.

« Triste », selon le SPVM

La police de Montréal tente toujoujours de remettre le site Internet sur pied.

Le porte-parole Manuel Couture déplore la situation. « Il y a beaucoup d'informations sur notre site pour les citoyens [contacts, personnes disparues, communiquées, etc.]. Il est donc assez triste qu'en ce moment, les gens n'y aient pas accès. »

Anonymous promet d'autres actions de perturbations. « Nous pouvons contrôler la majorité des réseaux de la Ville de Montréal. Donc à moins que vous ne vouliez retourner à l'ère des pigeons voyageurs et des messagers à pied, nous vous suggérons d'arrêter. »

We can control most of the City of Montreal's networks. So unless you want to return to carrier pigeons & foot runners we suggest you STOP.

- Anonymous Quebec (@QuebecAnon) 11 Avril 2015

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.