Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Des centaines de personnes aux funérailles de Walter Scott

Quelques centaines de personnes se sont déplacées samedi pour assister aux funérailles de Walter Scott, cet homme noir abattu par un policier blanc en Caroline du Sud, aux États-Unis.

Le policer Michael Slager, 33 ans, lui a tiré cinq balles dans le dos. Il s'est d'abord défendu en affirmant s'être senti menacé. Selon son récit, Walter Scott avait tenté de saisir son pistolet électrique.

Mais une vidéo filmée par un passant et rendue publique a révélé une tout autre histoire. On y voit le policier tirer à huit reprises en direction de Walter Scott alors que celui-ci tente de s'enfuir.

L'agent Slager a été arrêté et inculpé de meurtre. Il risque la peine de mort ou la prison à vie s'il est reconnu coupable.

Plusieurs personnalités politiques ont assisté aux obsèques de Walter Scott. Le sénateur républicain noir de Caroline du Sud Tim Scott était notamment présent. Des membres des forces de l'ordre s'y sont aussi rendus, dont le shérif du comté de Charleston.

L'affaire a ravivé les tensions raciales, déjà exacerbées l'été dernier par la mort d'un jeune noir à Ferguson, au Missouri. Michael Brown, 18 ans, avait été abattu par un policier blanc, sans qu'aucune accusation ne soit déposée.

Un contrôle routier

Selon la caméra de la voiture patrouille, l'agent Slager avait interpellé Walter Scott pour un simple contrôle routier. Lorsqu'il est retourné à sa voiture de patrouille pour vérifier les papiers de M. Scott, celui-ci s'est enfui en courant.

Selon l'avocat de la famille, M. Scott a tenté de partir pour éviter d'être arrêté, parce qu'il devait plus de 18 000 $ en pension alimentaire et qu'il avait déjà fait de la prison pour cette raison.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.