NOUVELLES
10/04/2015 16:02 EDT | Actualisé 10/06/2015 01:12 EDT

Près de 400 personnes attaquent un camp de l'ONU en République centrafricaine

Plusieurs soldats des forces de maintien de paix des Nations unies ont été blessés grièvement vendredi matin, lorsque près de 400 personnes ont attaqué un de leurs camp en République centrafricaine.L'ONU a indiqué que l'un des assaillants avait péri et que plusieurs autres avaient été blessés.Il s'agit du deuxième assaut contre les Casques bleus déployés dans la ville de Kaga-Bandoro, dans le nord du pays, où les relations avec la population avaient pourtant toujours été «harmonieuses», selon l'ONU.Le pays vit actuellement une migration saisonnière qui est traditionnellement marquée par des tensions entre les communautés de la région, située à environ 385 kilomètres de la capitale, Bangui.L'ONU n'a toutefois pas précisé ce qui pourrait avoir causé l'attaque.La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a expliqué que des centaines de personnes avaient tenté de pénétrer à l'intérieur du camp en allumant un incendie à l'entrée.Les Casques bleus ont tenté de contenir la foule, mais les manifestants, munis de pierres et de couteaux, avançaient vers eux et ont blessé plusieurs soldats.«Devant la gravité de l'attaque, les Casques bleus ont tiré des coups de feu dans les airs», a indiqué la MINUSCA dans un communiqué, en se disant désolée qu'une personne soit morte. Une enquête sera menée sur l'incident.Au moins 5000 personnes ont été tuées depuis l'intensification des violences entre les différentes communautés en Centrafrique, en décembre 2013.