NOUVELLES
10/04/2015 13:44 EDT | Actualisé 10/06/2015 01:12 EDT

Les pouvoirs des agents de sécurité

L'intervention policière musclée de mardi soir à l'UQAM soulève de nombreuses questions, notamment sur le rôle et les pouvoirs des agents de sécurité privée. Ces derniers peuvent-ils utiliser la force dans l'exercice de leurs fonctions?

Un texte de Denis-Martin Chabot

Vérification faite : oui.

En 2010, le Québec s'est doté d'une loi qui encadre le travail des agents de sécurité, la Loi sur la sécurité privée.

Lors des échauffourées de mardi dernier, des agents de sécurité sont intervenus au même titre que les policiers pour repousser et arrêter des manifestants.

Pour voir cet extrait vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Selon la loi, ce sont des agents de gardiennage, dont le rôle est de protéger des personnes ou des biens. La loi les oblige à suivre une formation pour exercer leur métier.

Les normes de comportement des agents de sécurité privée sont incluses dans les règlements de la Loi sur la sécurité privée.

En outre, en vertu du Code criminel, un agent de sécurité peut, au même titre que tout citoyen, procéder à l'arrestation d'une personne en train de commettre une infraction, mais il doit aussitôt la livrer à un agent de la paix, c'est-à-dire, un policier.

D'ailleurs, quand la police est appelée en renfort, comme cela a été le cas à l'UQAM, c'est elle qui prend l'opération en main.

La Loi sur la sécurité privée oblige aussi les agents de sécurité à collaborer avec les policiers.