NOUVELLES
10/04/2015 10:31 EDT | Actualisé 10/06/2015 01:12 EDT

Hamilton et Mercedes dominent les essais à Shanghai mais Ferrari n'est pas loin

SHANGHAI - Comme prévu, Lewis Hamilton au volant de sa Mercedes a survolé les deux séances d'essais libres en prévision du Grand Prix de Chine de Formule 1, même si Ferrari a démontré qu'elle avait peut-être le rythme pour rivaliser avec les Flèche d'argent ce week-end.Le Britannique s'est imposé en une minute 37,219 secondes, qui selon Mercedes est 1,2 seconde plus rapide que le meilleur chrono de l'an dernier en essais libres sur le circuit de Shanghai.Kimi Raikkonen (Ferrari) s'est classé deuxième juste derrière Hamilton, accusant seulement une demi-seconde de retard.«C'est très serré entre nous et Ferrari, a reconnu Hamilton. Je pense que nous avons certainement une course comme nous l'avions promis.»Daniel Ricciardo (Red Bull) a réalisé le troisième chrono, offrant un élément de satisfaction à une équipe qui en arrache et dont le propriétaire de l'équipe Dietrich Mateschitz a réitéré la veille sa menace de se retirer de la F1 si elle ne peut être compétitive.«Notre vitesse semble assez bonne, a noté Ricciardo. Nous avons quelques évolutions aérodynamiques et le sentiment de conduite ne cesse de s’améliorer. Il nous reste évidemment des progrès à réaliser mais nous sommes sur le bon chemin.»Sebastian Vettel (Ferrari) s'est classé quatrième et Nico Rosberg (Mercedes) n'a pu faire mieux que le cinquième rang après être sorti un peu large du dernier virage lors de son tour rapide en pneus tendres.Le moment le plus bizarre de la journée est survenu lorsqu'un un intrus a sauté par-dessus le mur des stands au début de la deuxième séance et a traversé en courant la ligne droite des stands avant d'être appréhendé par les agents de sécurité.L'homme a traversé la piste entre les voitures en piste dans la principale ligne droite. L'incident n'a toutefois pas entraîné de retard aux essais.Ferrari espérait capitaliser sur la victoire de Vettel il y a deux semaines au Grand Prix de Malaisie, même si le pilote allemand a essayé de tempérer les attentes sur les chances de victoire à Shanghai, où les longues lignes droites et les températures plus fraîches favorisent Mercedes.Vettel a concédé une seconde pleine à Hamilton lors de la séance initiale, mais Raikkonen a réussi à combler une partie de l'écart en après-midi.«La priorité est de se trouver directement derrière Mercedes, même s’il nous faut accepter qu’ils sont les plus forts», a analysé Vettel.Le chrono de Ricciardo a également fourni à Red Bull des raisons de croire que l'équipe pourrait lutter pour une place sur le podium après un début de saison décevant.Red Bull s'est montré dominante il y a deux saisons, mais son fournisseur de moteurs, Renault, n'a pas été en mesure de suivre Mercedes depuis que les nouveaux moteurs hybrides ont été introduits l'année dernière.L'équipe a également connu des problèmes de freins en Malaisie, ce qui l'a incitée à revenir au système utilisé l'année dernière au Grand Prix de Chine.Même avec ce changement, le coéquipier de Ricciardo, Daniil Kyvat, a encore éprouvé des problèmes avec ses freins, effectuant une sortie de piste, traversant une zone de dégagement en gravier et heurtant un mur quand il n'a pu r alentir.Le Russe revendiquait le sixième temps de la séance avant cet incident.Le top-10 est complété par Velterri Bottas (Williams), Felipe Nasr (Sauber), Romain Grosjean (Lotus) et Jenson Button (McLaren).