NOUVELLES
10/04/2015 02:28 EDT | Actualisé 10/04/2015 02:28 EDT

Expropriations liées au SRB à Québec : Régis Labeaume appelle au calme (VIDÉO)

Le président du Réseau de transport de la capitale (RTC) confirme que des expropriations seront envisagées pour l'aménagement du Service rapide par bus (SRB) à Québec, mais soutient qu'il est trop tôt pour parler de propriétés touchées.

Le RTC a dévoilé hier les études techniques derrière le rapport sur le SRB, et ces dernières laissent entrevoir une trentaine d'expropriations possibles le long du tracé.

Le président du RTC, Rémy Normand, veut cependant éviter d'inquiéter la population à ce sujet et affirme que d'autres études seront nécessaires pour préciser les besoins d'expropriation.

« On a prévu des montants d'acquisition foncière [67 millions] pour aller couvrir les aspects où on aurait soit des bandes de terrain riveraines, soit des expropriations à faire. Donc, c'est prévu qu'il va y en avoir, mais à cette étape-ci, c'est trop tôt pour le définir », dit-il.

Selon les rapports techniques, le RTC devra exproprier et démolir des logements et des commerces. L'emprise étroite ou la proximité de bâtiments sur certaines artères obligeront la Ville de Québec à négocier avec des propriétaires pour faciliter le passage du SRB.

Le secteur le plus touché serait celui en face du nouvel amphithéâtre de Québec et l'intersection des boulevards Charest et Langelier.

Expropriations limitées

Le maire de Québec, Régis Labeaume, souligne pour sa part que le travail ne fait que commencer et que des ajustements seront faits pour limiter le nombre d'expropriations.

« On ne veut pas débâtir la moitié de la ville pour faire un SRB. Ça va être dommage minimum, il faut que ce soit dommage minimum et on devrait être assez intelligents pour faire ce qu'il faut. » — Le maire Régis Labeaume

Revitaliser le secteur de Charest

Rémy Normand fait par ailleurs valoir que le tracé servira à réaménager et revitaliser certains secteurs.

« Quand on regarde Charest, il y a un potentiel énorme de requalification et de densification. Il ne faut pas oublier que derrière tout ça, il y a toujours l'objectif de mieux densifier le territoire et d'arrêter d'aller [...] loin en banlieue ».

Selon lui, les éventuels immeubles résidentiels qui devront être expropriés seront réaménagés ailleurs. « Évidemment, s'il y a des acquisitions à certains endroits, il y aura une requalification qui amènera des nouveaux logements et des nouveaux commerces. »

Les négociations avec les propriétaires touchés devraient commencer en janvier 2017.

Le projet de transport collectif SRB, qui vise à desservir la population sur un tracé de 38 km allant de la Basse-Ville de Québec jusqu'au centre-ville de Lévis, pourrait être complété en 2025.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 10 choses que vous ne savez pas sur Québec Voyez les images