NOUVELLES
10/04/2015 12:41 EDT | Actualisé 10/04/2015 12:41 EDT

Cuba: ce que la levée de l'embargo américain va changer (ou non) sur les cartes postales de l'île

DR

Une rencontre historique. Les présidents américain Barack Obama et cubain Raul Castro se retrouvent le 10 avril au Panama pour un sommet continental voué à sceller le rapprochement des deux pays, après 53 ans d'antagonisme absolu. Ce sommet des Amériques enregistre la présence inédite de Cuba, longtemps écarté des grand-messes continentales par les Etats-Unis.

Ce dégel ouvre la voie à de longues négociations pour résoudre les contentieux hérités de plus d'un demi-siècle d'affrontements. Surtout, il offre à la société cubaine une plus grande ouverture à l'économie de marché avec la levée - même partielle et progressive - de l'embargo américain.

"Nous avons besoin d'environ 2,5 milliards de dollars annuels d'investissements étrangers pour stimuler une croissance qui se traduise en développement, en prospérité et qui soit durable", a déclaré le ministre du Commerce extérieur Rodrigo Malmierca le 9 avril, lors d'un forum économique avant le Sommet des Amériques.

Vieilles berlines américaines et folklore communiste

Augmentation des échanges commerciaux, facilitation du tourisme et des flux financiers... L'économie cubaine, dont 90% de la population active est fonctionnarisée, va connaître des bouleversements majeurs dans les années à venir. A tel point que les touristes américains se précipitent à Cuba depuis la révélation du rapprochement diplomatique. Ils veulent découvrir l'île avant que l'économie de marché et leurs compatriotes ne la sortent de son jus.

Des berlines américaines de collection aux manufactures de cigares, en passant par la folklore communiste, voici ce qui devrait changer, ou non, à Cuba.

(Pour lire les légendes, survolez l'image avec votre souris)

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Belles voitures à Cuba Voyez les images