NOUVELLES
09/04/2015 23:40 EDT | Actualisé 09/06/2015 01:12 EDT

CH: une victoire pour finir au Centre Bell et un record pour Carey Price

MONTRÉAL - Lars Eller a marqué tôt au cours de la période de surtemps et le Canadien a vaincu les Red Wings de Detroit 4-3, jeudi, au Centre Bell. Ce faisant, Eller a permis au gardien Carey Price de s'approprier seul du record de victoires en une saison, soit 43. C'est une de plus que Jacques Plante et Ken Dryden.«Je suis très fier de ça, a affirmé Price, rayonnant en présence des journalistes. J'avais commencé à croire en mes chances d'améliorer le record au cours des derniers matchs. Je suis content que ce soit fait. Je pourrai maintenant diriger toute mon attention vers les séries éliminatoires.»Price s'est dit très touché par l'ovation monstre que les spectateurs lui ont accordée à la suite de sa sélection à titre de la première étoile du match. Les gens ont par la suite scandé «MVP» pendant l'entrevue qu'il accordait sur la patinoire. À la fin, Price a été entarté par le défenseur Alexei Emelin.«C'est sans doute la plus bruyante réaction des partisans que j'ai entendue pour une marque établie en saison régulière», a-t-il concédé, avant d'ajouter à la blague qu'il ne s'attendait pas à ce qu'un de ses coéquipiers les moins bavards lui balance une tarte à la crème à raser au visage.«Il ne parlait pas du record avec nous et nous n'en parlions pas, a commenté le défenseur P.K. Subban. Mais nous savions qu'il voulait l'améliorer et nous voulions l'aider à réussir. C'était une grosse affaire, et nous sommes heureux que ce soit chose faite. Il mérite tout ce qui lui arrive. C'est un sapré beau record à avoir à son palmarès.»L'entraîneur Michel Therrien a tenu des propos fort élogieux à l'endroit de Price.«Nous avons été privilégiés d'être partie prenante de ça parce que ça n'arrive pas à toutes les saisons, a-t-il déclaré. Je suis très fier pour lui, c'est amplement mérité. C'est un exploit phénoménal. Nous voulions tous qu'il puisse le réaliser.»Les autres buts du Canadien ont été l'oeuvre d'Andrei Markov, de Jeff Petry, qui a de plus amassé une passe, et de Tomas Plekanec, son 25e de la saison.Tomas Tatar, son 29e, Pavel Datsyuk, son 26e, et Darren Helm ont été les marqueurs des Red Wings (42-25-14), qui ont dirigé 27 tirs vers Price, un de plus que le Tricolore vers Howard.Le point de classement amassé a assuré aux Red Wings leur 24e participation aux séries de suite, en vertu de la défaite des Bruins de Boston en temps réglementaire.Le CH (49-22-10) a conclu la saison à domicile avec une fiche de 26-13-4. Il lui reste un match à jouer à Toronto, samedi.Jeu égalLes deux équipes ont fait jeu égal pendant toute la soirée, en marquant chacune un but au cours des trois premières périodes.En première, les visiteurs ont ouvert le score à 10:19. Tatar a profité de l'efficacité le long de la bande des vétérans Zetterberg et Datsyuk. S'amenant du banc des siens à la suite d'un changement, Tatar a soulevé le disque dans le haut de l'objectif après avoir reçu la passe de Datsyuk.Markov a fait 1-1 à 17:36 à la suite de la mise au jeu remportée par David Desharnais en zone adverse. Le défenseur a décoché un tir d'une précision chirurgicale.Même scénarioLe scénario s'est répété au deuxième vingt. Aucune équipe ne s'est imposée dans un style plus hermétique en défense. Cette fois, le CH a pris les devants à 6:24. Petry a été le bénéficiaire de l'énergique poussée de Mitchell, redirigeant la passe reçue entre les jambières du gardien.Datsyuk a vu à recoller les siens au score à 8:07. Après avoir saisi le relais de Zetterberg, le Russe a pu décocher un tir des poignets bas en provenance de l'enclave.Le Tricolore a par la suite résisté à deux situations d'infériorité numérique.Une touchette interditeEn troisième, les Red Wings ont d'abord rompu l'égalité à 3:34 en infériorité. Markov a effectué une passe transversale directement sur la lame du bâton de Helm qui a filé de sa zone jusqu'à Price, qu'il a habilement déjoué. Le Canadien a ensuite pu créer l'égalité pendant une double supériorité numérique, à 11:39. Le geste irréfléchi du défenseur Ben Smith a pavé la voie au but de Plekanec, à cinq contre trois. Smith a poussé la rondelle du gant hors du territoire des siens, au moment où il se trouvait assis au banc. Le geste a été impuni sur le coup, mais les arbitres se sont ravisés après qu'on eut montré la séquence sur l'écran géant.