POLITIQUE
10/04/2015 08:43 EDT

LaDose.ca: un «Drudge Report» québécois?

Facebook

QUÉBEC - Un ex-conseiller politique ambitionne de devenir la référence en information sur la colline parlementaire. Mais qui se cache derrière La Dose?

Pierre Bouchard a lancé LaDose.ca le 4 décembre dernier. Le site Web au design minimaliste est un agrégateur de liens vers les nouvelles de l'heure en politique québécoise. Il s'inspire ouvertement du site de référence à Washington, le Drudge Report, mais on pourrait aussi citer le National NewsWatch à Ottawa. Ces deux sites Web ont une influence considérable sur le débat politique dans leurs capitales respectives.

La Dose s'adresse à la «bulle» de la colline parlementaire: les élus, leur staff, les hauts fonctionnaires, les journalistes, etc. «Il n'y avait pas de médias spécialisés dans la couverture du monde parlementaire et qui s'adressent aux gens qui travaillent sur la colline, explique Pierre Bouchard. C'est un public qui manque de temps, qui est très occupé. C'est pour ça que La Dose leur offre en un seul endroit tout ce qui est susceptible de les intéresser en quelques secondes.»

Conseiller politique auprès du ministre des Finances Nicolas Marceau, Pierre Bouchard s'est lancé en affaires après la défaite du gouvernement Marois le 7 avril 2014. Originaire du Lac-Saint-Jean, il a débuté sa carrière politique lors de la première campagne électorale d'Alexandre Cloutier, avant de conseiller Pauline Marois lorsqu'elle était chef de l'opposition officielle. Malgré son parcours péquiste, Pierre Bouchard assure que son site Web est non-partisan. «Je n'ai pas intérêt à m'aliéner 75% de mes lecteurs», lance-t-il.

Son critère de sélection est simple. «Moi, lorsque j'étais sur la colline parlementaire, est-ce que j'aurais voulu le savoir?, dit-il. Et je voulais connaître à la fois ce qui avantageait mon côté du spectre politique, mais surtout ce qui le désavantageait, parce que qu'il faut connaître ce qui risque de poser problème.»

Pierre Bouchard est un mordu de politique. À 15 ans, il regardait religieusement la période de questions à la télévision. «Comme j'allais à l'école, je regardais la rediffusion en soirée ou je lisais les transcriptions», raconte-t-il. Étudiant à l'Université d'Ottawa, il s'est fait accréditer à la tribune de la presse pour couvrir la politique fédérale.

Aujourd'hui, le jeune homme de 31 ans se lève à 5:00 tous les matins pour faire le tri des nouvelles et mettre à jour son site Web. «J'essaie de trouver ce qui va faire jaser sur la colline, explique-t-il. Parfois, ce ne sera pas en une du journal, mais en page 22.» Il retourne faire une sieste vers 6:30 («parce que la journée va être longue»), puis se remet au poste derrière son écran jusqu'en fin de journée afin d'alimenter son compte Twitter et le site Web.

Malgré des ressources limitées, La Dose ambitionne aussi de faire connaître l'envers du décor de la colline parlementaire, que ce soit d'expliquer les procédures parlementaires ou la préparation d'un budget provincial, ou de couvrir les événements mondains, comme le lancement récent du livre de l'ex-ministre Guy Chevrette. À terme, le site Web devrait également offrir une section «emplois» pour le monde politique et des affaires publiques.

À travers tout cela, Pierre Bouchard se répète une seule question, comme un mantra: «Qu'est-ce qui sera le 'talk of the town' sur la colline aujourd'hui?».

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelques mots interdits à l'Assemblée nationale Voyez les images