NOUVELLES
09/04/2015 01:57 EDT | Actualisé 09/04/2015 01:57 EDT

Homicide involontaire: 14 ans de prison pour ce jeune de 22 ans

Radio-Canada

Un jeune homme 22 ans est condamné à 14 ans de prison pour la mort de Ianick Saindon en février 2014. Samuel Simard a plaidé coupable ce matin à une accusation réduite d'homicide involontaire.

En février 2014, Ianick Saindon s'est présenté tôt le matin dans un logement de la rue du Patelin dans le quartier Neufchâtel à Québec, là où habitait son ancienne conjointe.

Samuel Simard dormait sur place avec un autre homme et deux femmes. Après s'être fait refuser l'entrée, Ianick Saindon a défoncé la porte.

Une altercation a éclaté et Samuel Simard a asséné un coup de couteau au thorax à la victime de 25 ans. Ianick Saindon a quitté le logement blessé gravement et s'est effondré dans le hall d'un autre immeuble, à un coin de rue de l'agression. Il a succombé à ses blessures à l'hôpital.

Samuel Simard a également plaidé coupable ce matin à des accusations de voies de fait causant des lésions. Quelques heures plus tôt ce soir-là, le jeune homme accompagné d'un complice avait battu à coups de bâton de baseball un homme dans la soixantaine. Il a subi deux fractures au crâne.

Il a reçu une peine de 7 ans concurrente à celle de 14 ans pour voies de fait, ce qui signifie qu'il purgera les deux en même temps.

Des antécédents judiciaires

Des amis et membres de la famille de Ianick Saindon étaient dans la salle d'audience ce matin lors du prononcé de la peine. Sabrina Plante, une amie, a témoigné devant le tribunal que la perte du jeune homme était lourde et que rien ne remplacerait sa vie.

Samuel Simard possède plusieurs antécédents judiciaires. Il a notamment été condamné à l'équivalent de quatre ans de prison pour vol qualifié.

Le jeune homme était en liberté illégale au moment de l'attaque.

D'après les informations de Jean-François Nadeau

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les procès les plus ridicules de l'histoire Voyez les images