NOUVELLES
08/04/2015 05:07 EDT | Actualisé 08/04/2015 05:08 EDT

Ontario: l'homosexualité de la première ministre Kathleen Wynne a ses avantages

TORONTO, ON - MARCH 20: Premier Kathleen Wynne gives speech at a major fundraiser for the Liberals. She gave the speech at the Metro Toronto Convention Center in Toronto, March 20, 2014.        (Rene Johnston/Toronto Star via Getty Images)
Rene Johnston via Getty Images
TORONTO, ON - MARCH 20: Premier Kathleen Wynne gives speech at a major fundraiser for the Liberals. She gave the speech at the Metro Toronto Convention Center in Toronto, March 20, 2014. (Rene Johnston/Toronto Star via Getty Images)

Kathleen Wynne affirme que des Ontariens lui disent fréquemment que le fait d'avoir une première ministre ouvertement lesbienne renforce la sécurité de leurs enfants homosexuels.

La politicienne souligne toutefois qu'elle n'est pas une militante en faveur des droits des gais.

Cependant, elle juge que son accession au poste de chef de gouvernement montre à la population que la société est en train d'évoluer.

Selon Mme Wynne, des pères et des mères lui confient régulièrement que leurs filles ont l'impression de pouvoir accomplir n'importe quoi lorsqu'elles constatent qu'une femme est désormais première ministre.

D'après l'élue, des parents de jeunes homosexuels mentionnent à leur progéniture que la présence d'une lesbienne à la tête de la province peut favoriser l'évolution des attitudes au sein de la population.

Alors qu'elle prononçait une allocution dans le cadre d'un événement contre l'intimidation, mercredi, Kathleen Wynne a partagé son expérience personnelle devant un parterre d'élèves réunis à Scarborough.

Elle a expliqué à son jeune auditoire qu'à l'époque où elle fréquentait l'école secondaire, durant les années 1960, personne n'osait sortir du placard.

Elle a déclaré qu'elle rêvait d'un monde où les gens peuvent être aimés pour ce qu'ils sont, peu importe leur orientation sexuelle ou leur genre.

De manière générale, Kathleen Wynne parle rarement en public de son orientation sexuelle. Cependant, elle a abordé le sujet à trois reprises durant la dernière semaine lorsqu'elle a condamné la législation de l'Indiana sur la liberté de religion, quand elle s'est prononcée contre les prétendues thérapies de conversion et à l'occasion du rassemblement de mercredi.

"Il ne m'arrive pas souvent de parler de ma sexualité, mais il s'agit d'une partie de moi-même", a-t-elle mentionné devant la presse.

"Je réalise que vu ce que je suis, j'ai la responsabilité de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour rendre notre société plus sûre et inclusive", a-t-elle souligné.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Kathleen Wynne and Jane Rounthwaite Voyez les images