NOUVELLES
08/04/2015 06:07 EDT | Actualisé 08/06/2015 05:12 EDT

L'Impact atteint la finale en CONCACAF (PHOTOS)

EZEQUIEL BECERRA via Getty Images
Impact of Montreal players Reo Coker (L), Andres Romero (C) and Callum Mallace (R) celebrate a goal against Liga Deportiva Alajuelense during their Concacaf Champions League semifinal match in Alejandro Morera Soto stadium in Alajuela, 25km northwest of San Jose on April 7, 2015. AFP PHOTO/Ezequiel BECERRA (Photo credit should read EZEQUIEL BECERRA/AFP/Getty Images)

ALAJUELA, Costa Rica - L'Impact de Montréal a franchi une étape historique en se qualifiant pour la finale de la Ligue des Champions CONCACAF, battant Alajuelense au total des buts à l'étranger, après un match retour gagné 4-2 par le club costaricain.

L'Impact peut avancer car il menait 2-0 dans cette demi-finale, ayant prévalu le 18 mars au Stade olympique, grâce aux buts d'Ignacio Piatti et Victor Cabrera.

Jack McInerney et Andres Romero ont fourni les buts nécessaires au club montréalais, mardi.McInerney a marqué à la 43e et Romero a fait de même à la 72e.

L'Impact bat Alajuelense en CONCACAF


L'Impact devient la toute première équipe canadienne à atteindre la finale de la Ligue des Champions CONCACAF. Le Real Salt Lake de 2011 était jusqu'ici le seul club de la MLS à se rendre au match ultime de la compétition depuis l'édition inaugurale, en 2008.

La finale opposera l'Impact à Herediano du Costa Rica ou America du Mexique, les 22 et 29 avril. Elle s'amorcera en Amérique centrale, puis le match décisif se tiendra au Stade olympique.

L’équipe costaricaine a gagné le match aller de la série par la marque de 3-0. Les deux équipes joueront le match retour de la série au total des buts mercredi soir, au Mexique.

McInerney a fait 1-0 en convertissant un centre parfait de Dominic Oduro en provenance de l'aile droite. Alajuelense a nivelé le score en tout début de deuxième demie, quand Pablo Gabas a réjoui les partisans en marquant sur un coup franc dans la lucarne (47e). Gabas a rappliqué à la 61e, redirigeant un corner pour amener la marque à 2-1 en faveur de l'équipe locale. Le ballon a touché à la transversale avant de bondir à l'intérieur du but.

Patrice Bernier a fait son entrée dans le match à la 70e, en remplacement de McInerney. Deux minutes plus tard, le capitaine Bernier a contribué au but de Romero, qui s'est donné de l'espace pour un tir puissant à la gauche de Dexter Lewis, créant l'égalité 2-2 dans le match.

Allen Guevara a donné l'avance 3-2 aux Costaricains à la 80e, avec un tir rapproché, mais l'Impact a tenu le coup, de peine et de misère, pour triompher au total des buts à l'étranger, vu l'impasse 4-4 dans les buts après deux matches.

Jonathan McDonald a signé le dernier but de l'équipe locale dans la dernière minute du temps ajouté. Nigel Reo-Coker a décoché le premier tir de l'Impact à la cinquième minute, mais sa frappe au sol a facilement été stoppée par Lewis.

À la 14e, Calum Mallace a bien centré un coup franc, mais McInerney a envoyé le ballon au-dessus du but avec une tête.Les esprits se sont échauffés un peu à la 19e, quand McDonald a pilé sur la cuisse gauche du gardien de l'Impact Evan Bush, après une mêlée.Reo-Coker s'est trouvé tout près du but à la 28e, mais Jhonny Acosta a éloigné le danger pour Alajuelense.

Bush a reçu un carton jaune à la 33e, ayant excédé la patience de l'arbitre sur le temps pris pour remettre les ballons en jeu. Nullement dérangé, il a fait un bel arrêt en plongeant à sa droite sur un coup franc, peu après la sanction.

Avec cinq minutes à disputer à la demie, Ariel Rodriguez, de l'équipe hôtesse, a logé un coup franc au dessus de la barre transversale.

Le milieu de terrain Dilly Duka, blessé à la cuisse le 18 mars, était de retour au jeu pour le clan montréalais. Lors des quarts de finale, il a marqué deux fois contre le club mexicain Pachuca.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter