NOUVELLES
08/04/2015 05:51 EDT | Actualisé 08/04/2015 05:54 EDT

Les autorités sanitaires canadiennes ont étendu la quarantaine pour la grippe aviaire

The Associated Press

Les autorités sanitaires canadiennes ont étendu mercredi à neuf élevages de l'Ontario des mesures de quarantaine annoncées après la découverte de cas de grippe aviaire dans l'une de ces fermes.

A l'origine, la mise en quarantaine ne concernait que l'élevage contaminé à Woodstock, à un peu plus de 100 km au sud-ouest de Toronto, ainsi qu'une ferme avoisinante.

Le virus en cause a été identifié comme le H5N2, un virus "hautement pathogène" pour les oiseaux, autant domestiques que sauvages, a indiqué mercredi l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Au total, ce sont 34 000 dindes qui vont être abattues "sans cruauté" dans l'élevage touché, ont précisé les responsables de l'ACIA lors d'une conférence de presse téléphonique.

L'annonce de cette contamination a amené l'Uruguay et le territoire chinois de Hong-Kong à restreindre leurs importations de produits avicoles provenant de la région de Woodstock, ont-ils précisé.

La filière avicole doit appliquer "des mesures de biosécurité renforcées" dans la région touchée, selon l'Agence qui rappelle que la grippe aviaire "contamine rarement des êtres humains qui ne sont pas systématiquement en contact avec des oiseaux infectés".

Fin 2014, plusieurs élevages de Colombie-Britannique avaient aussi été touchés par le virus H5N2 nécessitant un abattage à grande échelle des volailles et l'interdiction de tous les échanges de produits avicoles avec les Etats-Unis.

Le virus a aussi été découvert dans certains Etats américains dans les derniers mois, ont souligné les responsables canadiens.