NOUVELLES
07/04/2015 18:09 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

Un attentat à la voiture piégée tue au moins sept personnes au nord d'Alep

BEYROUTH - Un attentat à la voiture piégée a couté la vie à au moins sept personnes dans une forteresse rebelle au nord de la ville d'Alep, ont indiqué deux organisations, mardi.L'attaque est survenue dans une base utilisée par des groupes armés islamistes à Marea, une ville située à environ 30 km au nord d'Alep. Le front s'est rapproché de cet endroit depuis que l'État islamiste a lancé une offensive dans la région, il y a plusieurs mois.Selon l'Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), l'attentat a tué sept personnes, dont deux chefs militaires rebelles. Plusieurs dizaines de personnes ont aussi été blessées.Quant au Centre des médias d'Alep, il évalue le bilan à au moins 12 morts et à plus de 15 blessés.La différence entre ces chiffres est coutumière dans le chaos immédiat suivant un attentat en Syrie.Personne n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attentat mais plusieurs soupçonnent l'État islamique qui utilise souvent des attaques-suicides.Ailleurs, l'armée libanaise a annoncé avoir tué trois activistes et en avoir blessé quatre autres au cours d'un raid près de la frontière avec la Syrie. Elle aurait mené cette opération après avoir appris que des «groupes terroristes» préparaient de la logistique pour des opérations de combat. Selon elle, il s'agissait d'une opération «préventive» afin d'empêcher des activistes de s'infiltrer au Liban pour s'attaquer à des cibles civiles et militaires.L'armée libanaise et des membres de l'État islamique ou du Front al-Nosra se livrent parfois à des affrontements le long de la frontière libano-syrienne.