NOUVELLES
07/04/2015 12:50 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

Plusieurs «Voix» se font entendre pour la finale de cette 3e édition

MONTRÉAL - L'engouement pour «La Voix» ne s'essouffle pas. À quelques reprises, l'audimat a dépassé les 2 millions et demi de téléspectateurs. Et cette dernière devrait en attirer autant car la liste des invités est assez convaincante. En présence des juges Pierre Lapointe, Isabelle Boulay, Éric Lapointe et Marc Dupré, voici le programme.Ce dimanche, à TVA, 19h30, pour célébrer cette finale, on a fait appel au groupe britannique Def Leppard. Les cinq membres, maîtres du hard rock, ont vendu pas moins de 65 millions d'albums dans le monde, depuis leurs débuts en 1980; l'auteure, musicienne et interprète Melissa Etheridge, proclamée «première dame du rock» qui lançait, l'an dernier, «This is M.E.»; Kelly Clarkson, la première gagnante de «American Idol» en 2002 et qui, depuis, suit la route du succès puisqu'elle peut s'enorgueillir d'avoir vendu, jusqu'à maintenant, 25 millions d'albums.Côté francophone, Jean Leloup dont le dernier album «À Paradise City» s'affiche meilleur vendeur depuis sa sortie sur le marché, Patrice Michaud qui a mérité le Félix de «l'album de l'année», Alex Nevsky, «l'interprète masculin de l'année», et Yoan, le gagnant de «La Voix II», seront de la fête.Montréal du temps de Jean DrapeauTous les dimanches matin, le maire Jean Drapeau circulait en voiture dans les rues de Montréal. Il les connaissait toutes et voulait vérifier l'état des lieux. Monsieur le maire aimait sa ville d'amour. À «Zone Doc / Monsieur le maire: Jean Drapeau et sa ville» relate les presque 30 ans de son règne. À Radio-Canada, ce samedi, 21h.Dès son jeune âge, le journaliste Marc Laurendeau, fasciné par l'homme politique, a suivi sa flamboyante carrière. Soucieux de faire connaître Jean Drapeau à la jeune génération, il lui consacre ce documentaire dans lequel témoignent Jean-Claude Germain, Lise Payette, Richard Bergeron, Lise Bissonnette. Outre son efficacité, au milieu du siècle dernier, à rétablir la moralité de la ville, on lui doit la place Ville-Marie, la Place des Arts, le métro, Expo 67, les Jeux olympiques de 1976. L'homme voyait grand. On dira de lui qu'il a mis Montréal sur la mappe. Après des années de chapelet en famille, on ne peut nier que Montréal s'est ouvert au monde.Persuasif, il l'était. On a dit aussi que si le maire Drapeau n'avait pas les idées, il savait réaliser les projets des autres. Mais tout grand projet peut avoir un revers. Tous ces rêves avaient un prix et là où l'argent circule, on flaire la magouille à l'époque lors de la construction du stade qui, encore aujourd'hui, pour des raisons architecturales, nous cause toujours bien des soucis.Derrière les beaux paysagesLa Corse, les Maldives, des endroits magnifiques qui attirent des centaines de milliers de touristes chaque année. Mais les gens de l'endroit vivent dangereusement. En Corse, on y meurt plus qu'ailleurs: chaque année, s'établit un record de meurtres attribués à la mafia qui manifeste sa suprématie. Dans la ville de Malé, aux Maldives, sur un côté de l'île, se trouve un paradis pour touristes où prolifèrent bikinis et alcool alors que de l'autre, islam et charia sévissent avec une rigueur exemplaire, à l'insu des touristes. À RDI, le jeudi 16 avril, 20h.Dans la nouvelle émission «Défier la magie», ils se mettent à trois pour nous illusionner: Luc Langevin, Stéphane Bourgoin et Mathieu Bich. Chaque semaine, on invite des gens connus, intrigués par la magie, qui lanceront des défis aux alchimistes. Pour la première, le vendredi 17 avril, 19h, à ARTV, Élyse Marquis et André Sauvé proposeront des défis pour éprouver le trio en leur imposant l'exécution d'un tour qui se déroulera en différents endroits et un autre qui nécessitera la complicité des trois "sorciers".Il y a 70 ans, on lançait une bombe atomique sur Hiroshima. «Little Boy», comme on avait surnommé l'engin, venait d'éclater sur la vie de centaines de milliers d'individus. Ceux qui n'en sont pas morts en ont porté les séquelles pour le reste de leurs jours. D'une puissance inimaginable capable de fondre le granit, l'acier, le fer, le verre, l'horrible secousse avait tué 90 pour cent des médecins de l'île, de sorte que les moribonds, les blessés, les enfants étaient livrés à eux-mêmes, personne pour leur venir en aide. Des images d'apocalypse conséquence d'une arme de destruction massive à voir à «National Geographic / Hiroshima: le jour d'après», le mardi 14 avril, 20h, à Télé-Québec.À RADIO-CANADA: France Castel et Michel Barrette mettront un terme à huit ans de complicité au quotidien à «Pour le plaisir», de lundi à vendredi, 13 au 17 avril, 12h30.À ARTV: deux jeunes et talentueux amoureux de la musique s'unissent pour un concert présenté à l'occasion du 100e anniversaire de naissance de Rafael Kubelik, chef d'orchestre principal de l'Orchestre symphonique de la Radio bavaroise, en juin 2014. On pourra entendre le Concerto pour violon No 2 de Béta Bartok et la Symphonie No 1 en ré majeur «Titan» de Gustav Mahler. «Nézet-Séguin & Shaham en concert», le lundi 13 avril, 20h.À EXPLORA: le lancement de la mission lunaire «Apollo 13», qui a eu lieu en avril 1970, a frôlé la catastrophe. Ron Howard s'est inspiré de cet événement pour produire le film mettant en vedette Tom Hanks, Kevin Bacon et Bill Paxton. À «Un film, une histoire», on revient sur les détails concernant la production de ce film au scénario inoubliable, le lundi 13 avril 21h.À TÉLÉ-QUÉBEC: le vendredi 17 avril, 19h30, rendez-vous sur «La rue Principale», à Normandin, au Lac-Saint-Jean, dans le cadre de «L'espace d'une chanson». En compagnie de Nicole Bélanger, alors petite-amie d'André «Dédé» Fortin, on revisite les lieux où le multi-artiste, décédé, il y a 15 ans, est né.À TV5: Sylvie Vartan, idole des années yé-yé, est l'invitée de «Les Années Bonheur». On y retrouve également Patrick Fiori, Claude Barzotti, Hélène Segara, Bonnie Tyler et plusieurs autres, ce samedi, 20h. «Maria Callas assoluta» évoque la carrière de cette diva, décédée dans la solitude, qui s'était taillé une réputation mondiale à force de travail et de détermination. Cependant, la déception et la douleur provoquées par ses amours malheureuses avec l'armateur grec Aristote Onassis furent aussi grandes que son succès fut immense.À AMI-TÉLÉ: à l'horaire de «Ça me regarde», le lundi 13 avril, il est question de l'impact de la maladie mentale sur les proches; le mercredi 15 avril le danseur Luca «Lazylegz» Patuelli et Mélissa Emblin démontrent qu'il est possible de dépasser nos limites malgré un handicap physique; le vendredi 17 avril, on discute de l'avenir d'un enfant atteint d'autisme ou de déficience intellectuelle, sujet préoccupant pour bien des parents. Les trois émissions sont diffusées à la même heure, soit 21h30.À TOU.TV: on peut accéder à la nouvelle série «7$ par jour», créée par Adib Alkhalidey et Mickaël Gouin, ayant pour cadre une garderie où arrive Ayoub, jeune éducateur d'origine arabe. Puis, sur l'Extra du site, on peut rattraper les séries «Les Bougon - C'est aussi ça la vie», «Fortier» et «Trauma».