NOUVELLES
07/04/2015 09:35 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

N.-É. : plus de congés de maladie les jours de tempête et de hockey

Des documents obtenus par la Fédération canadienne des contribuables en vertu de la Loi sur l'accès à l'information indiquent que les employés du gouvernement de la Nouvelle-Écosse prennent davantage de congés de maladie par mauvais temps, les jours de matchs de hockey clé ainsi que pendant les fêtes.

La compilation obtenue par la Fédération montre que les jours et les lendemains de tempête découragent les coeurs les plus vaillants. Et les matchs de hockey importants semblent provoquer une épidémie de maux de toutes sortes.

La convention collective des employés gouvernementaux leur permet de ne pas se présenter au travail les jours de tempête s'ils ne se sentent pas en sécurité. Ils doivent simplement s'entendre avec leur superviseur pour reprendre le temps perdu. Rien dans la convention ne les autorise à se déclarer malades ces jours-là, précise toutefois la Fédération.

Et rien ne justifie, selon la Fédération, que quatre des 15 principaux jours de maladie coïncident avec la période des fêtes.

Les fonctionnaires néo-écossais ont pris, en moyenne, 12.4 % de congés de maladie en 2013-2014, ce qui a coûté 26 millions de dollars au trésor provincial.

Les employés sont autorisés à prendre 18 jours de congé de maladie par année, 4 jours pour se rendre à des rendez-vous médicaux et 5 jours pour rester au chevet de proches malades.

La Fédération des contribuables propose de remplacer ce système par un autre qui exigerait des preuves que l'employé est bien malade lorsqu'il s'absente.