NOUVELLES
07/04/2015 16:03 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

Levée de six cours à l'UQAM malgré l'injonction: la direction évalue ses options

MONTRÉAL - La direction de l'Université du Québec à Montréal évaluait la situation, mardi, après que quelques personnes cagoulées et masquées eurent forcé la levée de certains cours, malgré l'injonction qu'elle a obtenue le 1er avril dernier.Mardi, ce sont six cours sur une centaine qui ont été touchés par cette intervention de personnes au visage masqué.Jointe au téléphone en après-midi, l'UQAM a fait savoir que «la direction est mobilisée» et était encore en train d'évaluer la situation à la suite de ces derniers incidents. Elle s'est dite «préoccupée par ce qui se passe», a rapporté la directrice des relations de presse, Jenny Desrochers.L'injonction provisoire obtenue à l'encontre de cinq associations étudiantes et de plusieurs étudiants leur ordonne de cesser et de s'abstenir d'empêcher l'accès, la sortie et la libre circulation par quelque moyen aux pavillons et immeubles de l'UQAM jusqu'au 13 avril à 17h. Elle leur ordonne également de cesser toute forme d'intimidation physique ou psychologique, de menace, de harcèlement, de provocation, d'insulte ou de comportement instituant la crainte à l'intérieur ou dans le voisinage immédiat des pavillons et immeubles de l'UQAM.La direction de l'UQAM n'a pas appelé la police cette fois-ci, bien qu'elle l'ait déjà fait dans le passé, a noté Mme Desrochers.La direction soupesait encore ses différentes options et jugeait prématuré de dire à l'avance ce qu'elle fera si un incident similaire se produisait de nouveau mercredi.