NOUVELLES
07/04/2015 07:24 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

Les violences au Yémen ont tué au moins 74 enfants, selon l'Unicef

SANAA, Yémen - La coalition saoudienne a pilonné mardi une installation militaire dans le sud du Yémen, au moment où des tribus locales réussissaient à déloger du secteur les rebelles chiites qui défèrlent sur le pays depuis plusieurs mois, ont indiqué des responsables militaires.Les combats à Ibb surviennent au moment où l'Unicef prévient que plus de 100 000 personnes ont été chassées de chez elles par les violences. L'agence onusienne ajoute qu'au moins 74 enfants ont été tués depuis que les affrontements se sont intensifiés et que les frappes aériennes ont débuté il y a deux semaines.Un bénévole médical du district de Maytam, dans la province d'Ibb, a indiqué que des frappes aériennes contre un camp de la Garde républicaine ont blessé au moins 25 militaires. Cette unité est alliée à l'ancien président Ali Abdullah Saleh, qui est lui-même allié aux rebelles houthis.Des résidants affirment que le camp militaire se trouvait à proximité d'une école. La station de télévision rebelle al-Masirah dit que trois enfants ont été tués par les frappes.À environ 50 kilomètres au sud du camp, des tribus locales ont affronté des rebelles qui avaient érigé un campement de fortune dans le secteur, chassant les insurgés et s'emparant de leur arsenal, a révélé un résidant sous le couvert de l'anonymat.Les civils sont frappés de plein fouet par une querelle interne qui s'est depuis métamorphosée en conflit régional qui implique des poids lourds régionaux comme l'Arabie saoudite et l'Iran. L'Unicef dit qu'au moins 74 enfants ont été tués et 44 autres blessés depuis le début des frappes saoudiennes, le 26 mars.