NOUVELLES
07/04/2015 18:29 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

Les Sénateurs refusent de capituler

Malgré trois buts des Penguins en première période, les Sénateurs l'ont emporté 4-3 en prolongation, mercredi à Ottawa.

Les Sénateurs ont entrepris le match de la pire des façons.

Dès la dixième seconde, Sidney Crosby a donné les rênes aux Penguins avec son 28e de la saison. Beau Bennet et Patrick Hornqvist ont ensuite déjoué Andrew Hammond pour porter le score à 3-0. Avant même la 15e minute!

Le capitaine des Sénateurs Erik Karlsson ne ressemblait pas à un récipiendaire du trophé Norris. Il était sur la glace pour les trois buts des Penguins. 

Au deuxième tiers, les Sénateurs ont nettement dominé les échanges et Marc-André Fleury a fréquemment dû sortir son épingle du jeu.

Alors que le moral des Sénateurs s'étiolait et qu'un de leurs joueurs (Marc Methot) croupissait au banc des pénalités, un coup de chance les a ragaillardis.

Jean-Gabriel Pageau a dirigé une passe devant le filet qui a dévié sur le patin de Derrick Pouliot derrière Fleury. C'était 3-1.

Les cinq dernières minutes avant la deuxième pause ont donné d'autres occasions que les Sénateurs n'ont pu concrétiser.

À la 34e seconde du troisième vingt, Mark Stone (23e) a réduit l'écart à 3-2.

Malgré les meilleures intentions et l'appui du public, Ottawa ne parvenait toujours pas à refaire la jonction et à effacer de sa mémoire cet inexplicable pénible début de match.

Jusqu'à ce que l'entraîneur Dave Cameron retire Hammond à la faveur d'un sixième attaquant.

Avec moins de deux minutes à écouler, Mike Hoffman, d'un tir lointain et précis, a fait exploser l'enceinte avec son 27e qui créait la parité 3-3.

Fleury a brillé dans les dernières secondes pour préserver la nulle après 60 minutes.

Ce sera le seul point des Penguins, parce que Mark Stone avec son deuxième du match à mi-chemin de la prolongation, a réglé le débat en faveur des Sénateurs, 4-3.

Avec cette victoire, les Sénateurs rejoignent les Bruins, qui ont cependant encore trois rencontres au calendrier contre deux pour les Sénateurs. Une défaite des Bruins à Washington mercredi ferait certainement gonfler l'espoir le long de la rivière des Outaouais.

Boston se rendra en Floride pour ses deux dernières rencontres tandis que les Sénateurs affronteront les Rangers à New York jeudi et les Flyers à Philadelphie samedi.

De plus, Ottawa n'accuse plusqu'un retard d'un point sur Pittsburgh et de deux sur Detroit, vainqueur mardi contre la Caroline. Les Penguins et les Red Wings ont aussi ont deux matchs à disputer.