NOUVELLES
07/04/2015 17:12 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

Le profit de La Baie bondit à 111 millions $ et ses revenus grimpent de 9%

TORONTO - Le Canada représente une occasion de croissance pour la bannière de luxe Saks Fifth Avenue et sa petite soeur Off 5th, a estimé mardi le patron de la Compagnie de la Baie d'Hudson, la société ayant affiché d'importants gains pour son quatrième trimestre, alimentés en partie par le succès de Saks.Le président exécutif de HBC, Richard Baker, a assuré ne pas s'inquiéter de la récente chute des prix du pétrole et du fait que l'économie connaît une croissance plus lente que celle attendue il y a quelques mois.«Nous n'avons pas de plan pour changer nos activités ou notre position en fonction des variations à court terme dans l'économie», a affirmé M. Baker lors d'un entretien.«La Baie performe très bien au Canada et nous croyons qu'il s'y trouve plusieurs occasions, tant pour la Baie d'Hudson que pour Saks Fifth Avenue et Off 5th.»Le bénéfice net de HBC (TSX:HBC) a bondi à 111 millions $, soit 61 cents par action, pour le trimestre clos le 31 janvier, une somme près de quatre fois plus élevée qu'à la même période l'an dernier, lorsque la société avait inscrit à ses résultats un certain nombre de dépenses non récurrentes liés à l'acquisition de Saks à la mi-2013.Les ventes du plus récent quatrième trimestre ont grimpé d'environ neuf pour cent, atteignant 2,632 milliards $, comparativement au chiffre d'affaires de 2,407 milliards $ de la même période en 2014.Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires de 2,602 milliards $ pour le plus récent trimestre, mais aussi un bénéfice par action de 73 cents, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.HBC a souligné que ses ventes en ligne avaient avancé de 35,1 pour cent par rapport à l'an dernier, atteignant 304 millions $ — ce qui représente environ 11,5 pour cent de ses revenus totaux.Selon M. Baker, HBC adhère à l'importance croissance du commerce en ligne.«Tout se vend bien sur Internet, des articles de luxe aux articles bon marché. Les consommateurs de tous les groupes démographiques vont sur Internet et c'est clairement le secteur de l'univers du détail qui connaît la croissance la plus rapide en ce moment», a-t-il fait valoir.Malgré tout, les magasins physiques sont toujours largement au coeur des activités de HBC, incluant les bannières Saks et Off 5th, qui débarqueront au Canada au printemps 2016.Par ailleurs, la bannière Off 5th, une marque secondaire acquise avec Saks, est celle qui connaît la croissance la plus rapide au sein des activités de HBC. Les ventes des magasins Off 5th ouverts depuis au moins un an ont progressé de 12,1 pour cent au plus récent trimestre, comparativement à une augmentation de 2,6 pour cent pour la bannière Saks Fifth Avenue et de 2,3 pour cent pour le groupe des grands magasins, qui comprend les bannières La Baie et Lord & Taylor.Les premiers magasins canadiens d'Off 5th devraient ouvrir leurs portes à peu près en même temps que les deux premiers Saks Fifth Avenue à Toronto.«Nous croyons que le Canada peut être un emplacement lucratif pour entre 20 et 25 magasins Saks Off 5th au cours des cinq prochaines années», a précisé le chef de la direction de HBC, Jerry Storch.Au cours de la même période, HBC s'attend à inaugurer sept magasins Saks Fifth Avenue au Canada. Les deux premiers seront situés au centre-ville de Toronto et dans un centre commercial haut de gamme.La société exploite un total de 322 magasins sous les bannières La Baie, Lord & Taylor, Saks Fifth Avenue, Off 5th et Déco Découverte.Pour son premier exercice financier complet avec Saks, la Compagnie de la Baie d'Hudson a obtenu près de 8,2 milliards $ de revenus et un bénéfice net de 238 millions $. Lors de l'exercice précédent, HBC avait affiché une perte annuelle de 177 millions $.L'action de HBC a pris mardi 1,49 $, soit 5,6 pour cent, à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 28,29 $.