NOUVELLES
07/04/2015 11:01 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

Kenya: des étudiants manifestent pour les victimes de l'attaque de Garissa

NAIROBI, Kenya - Quelques centaines d'étudiants kenyans ont marché dans les rues du centre-ville de Nairobi, mardi, en l'honneur de ceux qui sont morts dans l'attaque d'une université par des militants islamistes et pour réclamer au gouvernement une meilleure sécurité.Environ 250 personnes ont marché dans les principales artères, s'asseyant parfois au milieu des ronds-points et des intersections, créant des bouchons de circulation sur plusieurs coins de rue.Les manifestants, dont certains étaient vêtus de noir, ont dénoncé le groupe extrémiste somalien al-Shabab, qui a perpétré la terrible attaque de l'université de Garissa la semaine dernière. Ils ont tué 148 personnes.La foule s'est arrêtée devant les bureaux du président Uhuru Kenyatta pour réclamer, entre autres, une compensation monétaire pour les familles des victimes, la construction d'un monument de commémoration pour les victimes et une meilleure sécurité sur les campus et ailleurs au pays.Walter Mutai, un étudiant de statistiques de 22 ans, a affirmé que le groupe al-Shabab pouvait frapper n'importe où et que son école pourrait être la prochaine sur la liste.Sur une rue, les étudiants ont dépassé un camion transportant des soldats.«Où étiez-vous?», leur ont-ils crié en colère.«Nous ne sommes pas en sécurité», scandait la foule.Les manifestants ont également frappé les ailes d'une voiture de police et se sont brièvement dirigés vers le quartier général de la police kenyane.Par ailleurs, mardi, la police kenyane a fait comparaître cinq suspects en lien avec l'attaque de Garissa. La cour a accordé 30 jours de plus à la police pour enquêter sur les suspects avant de les accuser.