NOUVELLES
07/04/2015 08:25 EDT | Actualisé 07/06/2015 01:12 EDT

Irak: exhumation de cadavres de victimes de l'Etat islamique à Tikrit

BAGDAD - Des équipes médico-légales irakiennes déployées à Tikrit ont entrepris de fouiller des fosses communes qui contiendraient les corps de centaines de soldats qui auraient été tués par des djihadistes du groupe État islamique au cours des derniers mois.Les forces de l'ordre irakiennes ont récemment repris le contrôle de la ville.Un porte-parole du ministère irakien des Droits de la personne, Kamil Amin, a indiqué que les travaux ont débuté lundi, à huit endroits à l'intérieur du complexe de palais présidentiels de Tikrit, où la plupart des meurtres auraient été commis.Tikrit, la ville natale de l'ancien dictateur Saddam Hussein, a été capturée en juin dernier par les djihadistes. Environ 1700 soldats irakiens ont alors été interceptés pendant leur fuite.Des images diffusées plus tard par les militants ont montré ce qui semble avoir été des massacres de soldats et de multiples exécutions sommaires à Tikrit. Des soldats auraient été abattus d'une balle dans la tête et lancés dans la rivière Tigre.Les autorités s'attendent à trouver des centaines de cadavres dans des fosses communes.M. Amin a indiqué à l'Associated Press que 12 corps ont été exhumés lundi. Les autorités disposent d'échantillons génétiques fournis par les proches d'environ 85 pour cent des victimes présumées.La télévision irakienne a montré des équipes médico-légales fouillant un secteur à l'aide de bouteurs, pendant que les proches des disparus se tenaient à proximité. Les corps ont été identifiés avec des étiquettes jaunes avant que des soldats ou des proches en pleurs ne déposent des fleurs ou n'allument des bougies à côté des cadavres.D'autres images ont montré des restes squelettiques qui portaient toujours des bottes.