NOUVELLES
07/04/2015 08:58 EDT

Cas de grippe aviaire dans une ferme du sud de l'Ontario

The Associated Press

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a mis six autres fermes en quarantaine après l'éclosion d'un cas de grippe aviaire H5 dans une ferme d'élevage de dindons près de Woodstock, à l'ouest de Hamilton.

Les nouvelles fermes sont toutes situées dans un rayon de cinq kilomètres de la première ferme infectée et sont fermées de façon préventive.

Un total de huit fermes du secteur sont maintenant en quarantaine, a confirmé l'ACIA lors d'une conférence téléphonique mardi après-midi

« Toutes les entrées et les sorties d'oiseaux ou de matériel lié aux oiseaux sont surveillés. Tous les mouvements à partir de la ferme sont surveillés. Des inspecteurs, des vétérinaires et des représentants de la province sont sur les lieux pour procéder à des enquêtes et surveiller la dépopulation. »

— Dr Pierre Lafortune, Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA)

L'éclosion a été détectée à la suite de la mort soudaine de dindons durant plusieurs jours sur une ferme.

Selon l'ACIA, environ 7500 dindons étaient infectés sur un total de12 000 dindons. Les oiseaux se trouvaient dans quatre granges sur cette ferme.

L'Agence a précisé que les oiseaux provenant de lieux infectés seront euthanasiés, sans préciser combien. Les exploitants touchés recevront une indemnité.

Restrictions dans deux pays

L'Agence précise qu'il est possible que cette découverte ait des répercussions sur le commerce international.

Depuis la découverte de l'éclosion, Taiwan et le Japon ont imposé des restrictions en lien avec la volaille et les produits de la volaille provenant de l'Ontario.

Selon Industrie Canada, Taiwan est le troisième plus grand importateur de volaille vivante et de produits de la volaille provenant de l'Ontario après les États-Unis et Hong Kong.

Entre 2010 et 2014, les produits de la volaille importés par Taiwan provenant de l'Ontario représentaient en moyenne 2,6 % des exportations totales.

Liens avec les États-Unis?

Il n'est pas clair si ce virus est lié à l'éclosion de grippe aviaire en Colombie-Britannique ou à de récents cas aux États-Unis.

Les enquêteurs se pencheront sur cette hypothèse et des tests sont en cours pour déterminer la souche exacte du virus.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) assure, toutefois, le public que la grippe aviaire n'est pas dangereuse, si la volaille est bien manipulée et cuite.

« La grippe aviaire contamine rarement des êtres humains qui ne sont pas systématiquement en contact avec des oiseaux infectés. »

— Agence canadienne d'inspection des aliments

L'ACIA demande aux éleveurs d'être vigilants et d'éviter que le bétail entre en contact avec des oiseaux possiblement infectés.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter