NOUVELLES
06/04/2015 10:22 EDT | Actualisé 06/04/2015 10:23 EDT

Les acériculteurs beaucerons attendent le temps doux

Guenter Fischer via Getty Images

À l'instar des acériculteurs d'un peu partout au Québec, ceux de la Beauce attendent avec beaucoup d'impatience le retour du temps doux, car les érables ne coulent pas en raison du temps froid qui s'accroche au Québec.

L'intransigeance de mère Nature a des conséquences pour les producteurs de sirop d'érable beaucerons, qui affichent un retard comparativement aux années précédentes.

« Oui, on est en retard », concède Marcel Larochelle, président du Syndicat des acériculteurs de la Beauce. Ce dernier constate que la situation de cette année ressemble beaucoup à celle vécue en 2014 par les producteurs acéricoles, où le printemps avait également été froid.

« Si on se compare un peu à l'année passée [...], la majorité de nos producteurs de la région ont allumé leurs bouilloires aux alentours du 2, 3, 4 avril. C'est très tard, c'est des saisons très tardives », observe Marcel Larochelle.

Le président du Syndicat des acériculteurs de la Beauce fait remarquer que le long week-end pascal, qui représente normalement une période faste pour les acériculteurs, n'attire pas autant de becs sucrés que lors des dernières années.

« Pâques est une tradition pour les acériculteurs, pour faire des partys [...] Malheureusement, hier, ce n'était pas une température pour faire des beaux partys », déplore-t-il.

« On peut faire une bonne saison »

Marcel Larochelle demeure néanmoins optimiste. Il souligne que l'année 2014, même si elle a été froide et tardive, a tout de même été lucrative pour les producteurs de sirop d'érable, car ces derniers ont été en mesure de rattraper le retard qui avait été enregistré.

« L'année passée, on se souvient, c'est une des deux meilleures années enregistrées à la Fédération en production acéricole, provincialement », dit-il.

Marcel Larochelle garde bon espoir que le beau temps prévu au cours des prochains jours fera couler abondamment les érables. « On va-tu avoir de la chaleur? Moi, je suis encore bien confiant qu'on peut faire une bonne saison », dit-il.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La cabane urbaine de Montréal Voyez les images