NOUVELLES
05/04/2015 11:30 EDT | Actualisé 05/06/2015 01:12 EDT

Syrie: les réfugiés palestiniens quittent leur camp à la suite de combats

BEYROUTH - Des centaines de résidants ont déserté un camp de réfugiés palestiniens en Syrie, dimanche, après que des combats eurent éclaté entre les Palestiniens et des troupes du groupe armé État islamique (ÉI), selon un groupe de militants syrien.Le militant Hatem al-Dimashqi a précisé que plusieurs habitants avaient quitté le camp Yarmouk, à Damas, alors que la bataille s'échauffait entre les deux factions, et que le gouvernement menait des frappes aériennes dans la région.M. al-Dimashqi et l'Observatoire syrien des droits de l'homme ont indiqué que les réfugiés s'étaient rendus en banlieue sud de Damas, des zones contrôlées par les rebelles.Le président palestinien Mahmoud Abbas, de passage à Ramallah, en Cisjordanie, a déploré que ses concitoyens soient les victimes de la guerre civile syrienne. Il a ajouté que l'Organisation de libération de la Palestine avait constitué une cellule de crise pour protéger leurs «frères»Les combattants du groupe armé ÉI ont envahi le camp de réfugiés mercredi, se rapprochant plus que jamais de la capitale. Les représentants palestiniens et syriens ont indiqué que les extrémistes avaient mené leur offensive avec la collaboration des soldats de la branche syrienne d'al-Qaïda, le Front al-Nosra — qui sont pourtant les ennemis jurés du groupe armé ÉI.Dans un communiqué publié dimanche, le Front al-Nosra a réfuté toute participation dans les combats, insistant qu'il restait neutre.L'Observatoire syrien des droits de l'homme a indiqué que 26 personnes étaient mortes dans les derniers jours. Le porte-parole du Front populaire de la libération de la Palestine en Syrie a affirmé qu'une centaine de civils avaient été tués ou enlevés par le groupe armé ÉI. Il a ajouté que des milices pro-gouvernementales s'étaient jointes à eux pour défendre le camp de réfugiés.