NOUVELLES
04/04/2015 04:07 EDT | Actualisé 04/04/2015 06:42 EDT

Le gouvernement confirme que des Canadiens ont été évacués du Yémen

ASSOCIATED PRESS
Shiite rebels, known as Houthis, wearing an army uniform, ride on an armed truck to patrol the international airport in Sanaa, Yemen, Saturday, March 28, 2015. Yemen's President Abed Raboo Mansour Hadi, speaking at an Arab summit in Egypt on Saturday, called Shiite rebels who forced him to flee the country

OTTAWA - Le gouvernement fédéral a confirmé que des Canadiens avaient été évacués du Yémen. Une agence de presse de l'État russe avait indiqué vendredi que le Kremlin avait aidé les ressortissants

à sortir du pays, qui est secoué par les violences depuis plusieurs mois.

Le Canada a été informé que ces citoyens _ on ne sait pas encore combien _ avaient quitté le Yémen de façon sécuritaire, a affirmé le porte-parole du ministère des Affaires étrangères John Babock, dans un courriel envoyé samedi.

Selon l'agence de presse TASS, deux avions russes ont transporté 284 personnes vers Moscou, jeudi, dont des Canadiens et des Polonais.

Par ailleurs, l'agence de presse officielle de la Chine, Xinhua, a indiqué, samedi, qu'un navire de guerre de la marine chinoise avait évacué 225 étrangers, dont un Canadien. Ils ont été transportés à Djibouti, en Afrique orientale.

M. Babock n'a pas abordé la question de l'implication des Russes, mais il a souligné que les capacités d'intervention du Canada au Yémen sont "extrêmement limitées".

Le porte-parole a aussi rappelé que le gouvernement canadien déconseille aux citoyens de se rendre dans le petit pays de la péninsule arabe depuis 2008.

Au cours des deux dernières semaines, plus de 500 personnes ont été tuées au Yémen, qui est accablé par un conflit entre les troupes gouvernementales et les rebelles chiites.

Les relations diplomatiques entre le Canada et la Russie sont des plus tendues depuis que la crise ukrainienne a éclaté, il y a un peu plus d'un an.