NOUVELLES
03/04/2015 01:53 EDT | Actualisé 03/04/2015 01:53 EDT

Des paquets de cigarettes neutres dès 2016 en France?

jupiterimages

Les députés français ont adopté vendredi l'instauration du paquet de cigarettes neutre dans le pays à partir de mai 2016, une mesure combattue par l'industrie du tabac et les buralistes, dont les protestations ont été relayées en séance par l'opposition de droite.

Le vote, dans le cadre de l'examen d'un projet de loi sur la santé, a été acquis par 19 voix pour, 11 contre et une abstention, dans une Assemblée nationale quasi déserte à l'orée du long weekend pascal.

Pour être définitivement validée, la mesure, comme l'ensemble du texte, devra encore être entérinée par le Sénat, contrôlé par la droite.

Elle prévoit qu'à compter de mai 2016, tous les paquets de cigarettes vendus dans les bureaux de tabac de France auront la même forme, la même taille, la même couleur et la même typographie, sans aucun logo.

Le nom de la marque continuera toutefois d'apparaître en petits caractères.

L'Australie est le premier pays au monde à avoir opté pour le paquet de cigarettes neutre, en vigueur depuis fin 2012. En Europe, d'autres pays se sont à l'instar de la France engagés depuis dans cette voie, notamment l'Irlande.

En France, le choix du paquet neutre, défendu par le gouvernement socialiste, a déclenché une levée de boucliers des cigarettiers, menaçant d'actions en justice, et des buralistes, qui ont lancé une campagne de sensibilisation à grand renfort d'affiches proclamant: "oui à la prévention, non à la punition".

Les députés ont également adopté vendredi un amendement au projet de loi santé interdisant de fumer en voiture en présence d'enfants ou d'adolescents mineurs, ainsi que la création d'une taxe que devrait acquitter l'industrie du tabac, si son chiffre d'affaires augmente ou diminue de moins de 3% par an.

Selon Olivier Véran, le député socialiste auteur de l'amendement, le chiffre de 3% correspond à l'objectif de baisse de la consommation de tabac de la "stratégie nationale de santé", et le produit de la contribution servira à "financer les actions de lutte contre le tabac".

Les députés ont également adopté un amendement écologiste associant le ministère de la Santé à la fixation du prix du tabac, qui relève actuellement du seul ministère des Finances. Ils ont aussi voté des amendements renforçant les sanctions contre la contrebande de tabac.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 17 effets néfastes du tabac passés à la loupe Voyez les images