NOUVELLES
02/04/2015 16:38 EDT | Actualisé 02/06/2015 01:12 EDT

Réseau de prostitution pancanadien: une septième arrestation réalisée en Alberta

MONTRÉAL - La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé jeudi avoir arrêté une autre personne en lien avec son enquête sur un réseau de prostitution pancanadien qui aurait procédé à la traite de plus de 500 femmes asiatiques au Canada.Un homme de 34 ans a été arrêté mercredi en fin de journée à Jasper, en Alberta, devenant la septième personne interpellée dans cette affaire.Une suspecte est encore recherchée. Il s'agit d'une Montréalaise âgée de 20 ans.La GRC, qui a commencé à enquêter sur ce réseau en janvier 2014, affirme que les victimes alléguées proviennent principalement de la Corée du Sud et de la Chine. Avec l'aide de l'organisation criminelle en question, établie en Asie, les victimes seraient entrées illégalement au Canada. Elles auraient ensuite été prises en charge, contrôlées et exploitées par un réseau de prostitution pancanadien présent à Montréal, Halifax, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver.Un porte-parole de la GRC, Érique Gasse, a déclaré que l'estimation de 500 présumées victimes était conservatrice.Trois accusés de la région de Montréal ont appris jeudi que leur audience de libération sous caution était repoussée au 29 avril. Une journée complète d'audience est prévue. Deux autres suspects, un homme et une femme, sont arrivés à Montréal après avoir arrêtées mercredi à Toronto, et devaient comparaître au palais de justice de Montréal au cours de la journée de jeudi. Une autre personne a été relâchée, mais fait toujours face à des accusations.Les perquisitions ont également permis aux policiers de saisir plus de 500 000 $.