POLITIQUE
02/04/2015 10:09 EDT | Actualisé 02/04/2015 11:50 EDT

Diane Lamarre appuie Pierre Karl Péladeau (VIDÉO)

Pierre Karl Péladeau peut maintenant se targuer officiellement d'être le candidat qui rallie le plus grand nombre députés péquistes dans la course à la succession de Pauline Marois. La députée de Taillon, Diane Lamarre, lui offre son appui.

« Pierre Karl représente [...] une connaissance et une maîtrise des enjeux de développement économique pour lesquels, malheureusement, actuellement on reste beaucoup sur notre appétit », a souligné l'ex-présidente de l'Ordre des pharmaciens du Québec dans une conférence de presse donnée aux côtés de M. Péladeau jeudi matin.

Mme Lamarre, qui dit avoir été « impressionnée par la « capacité d'écoute » et la « réceptivité aux suggestions » du député de Saint-Jérôme, a aussi souligné les idées de M. Péladeau pour réformer le réseau de la santé, notamment sa volonté de remettre en question le rôle des médecins et un système de santé centré sur les hôpitaux.

Elle a aussi mentionné son souci de la social-démocratie, son intérêt pour le développement durable, sa vision pour le Québec et le fait qu'il fasse de la souveraineté son principal cheval de bataille.

Pierre Karl Péladeau a pour sa part vanté le travail de Diane Lamarre à titre de porte-parole du parti en matière de santé, en soulignant son « brio » et son « humilité peu commune ».

Il affirme que les échanges qu'il a eus avec elle au cours des dernières semaines lui ont permis de parvenir à une « vision de ce que devrait être un système de santé efficace, orienté ves les besoins des citoyens et des patients ».

« Les idées de Diane sur la santé, sa vaste connaissance, son expérience, sont et seront une grande source d'inspiration pour toute l'équipe », a-t-il lancé.

« Elle et moi sommes des entrepreneurs. C'est un lien qui nous unit et qui donne encore plus de sens à nos échanges », a aussi déclaré M. Péladeau.

Le député de Saint-Jérôme peut maintenant entreprendre la dernière ligne droite de la course à la direction du Parti québécois fort de l'appui de neuf de ses collègues. Bernard Drainville a l'appui de sept députés, tandis qu'Alexandre Cloutier en a trois. Martine Ouellet et Pierre Céré n'ont aucun appui parmi les députés.

Parmi les autres députés péquistes, certains ont choisi de rester neutres, comme Jean-François Lisée et Lorraine Richard, tandis que d'autres doivent le demeurer en raison de leur fonction parlementaire, comme le chef intérimaire, Stéphane Bédard.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 7 bourdes de PKP en politique Voyez les images