Vivre

Le talon interchangeable: une révolution signée Tanya Heath

Ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre un designer qui révolutionne la mode. Mais nos collègues du Huffington Post États-Unis se sont entretenus la semaine dernière avec Tanya Heath, une de ces créatrices qui changent la face de la mode.

La designer canadienne, qui vit aujourd’hui à Paris, s’est dédiée toute sa vie à créer des chaussures pratiques, confortables et jolies pour les femmes. Au contraire des designers de chaussures ordinaires, les créations de Tanya viennent avec un élément particulier : des talons interchangeables. Avec l’aide d’un bouton, les consommateurs peuvent transformer leurs talons hauts en talons plats en un clin d’œil.

HuffPost: Quand avez-vous eu l’idée des talons interchangeables?

Tanya Heath: Pendant mon premier emploi à Paris. Je portais des ballerines pour venir au travail et me changeait une fois arrivée en talons hauts. Tout le monde riait de moi et m’appelait «La New-Yorkaise», alors j’ai arrêté de porter des ballerines, pour ne porter que des talons. C’est ce que les femmes parisiennes faisaient à l’époque. Mes pieds ont été complètement détruits par ce régime. J’avais trois enfants et je portais des talons même alors que j’étais enceinte. L’épiphanie est arrivée il y a six ans quand un autre designer que je connais m’a donné le courage de poursuivre mon idée.

HuffPost: Avez-vous une formation traditionnelle en design?

TH: Je suis autodidacte.

HuffPost: De la conception à la matérialisation, combien de temps avez-vous mis pour développer ces chaussures?

TH: L’épreuve était assez imposante. En bref, quand tu prends une chaussure normale, les mesures sont très standardisées. Quand tu te retrouves avec une chaussure aussi mobile que la nôtre, c’est un défi de faire en sorte que la chaussure tienne bien sur le pied. Ça nous a pris trois ans avant d’arriver avec une chaussure vraiment jolie et fonctionnelle.

HuffPost: Qu’est-ce qui attend Tanya Heath Paris dans le futur?

TH: Nous allons lancer des sacs à main dans quelques mois… je n’en dirais pas plus, mais disons que le sac sera aussi révolutionnaire que la chaussure. La marque évolue, mais nous continuons toujours à nous demander «est-ce possible de créer un produit à la mode qui permet aux femmes d’être belles, mais aussi de les accompagner dans les jours occupés?» Si la réponse est oui, nous continuerons d’essayer.

Tanya Heath a indiqué sur Twitter qu'une boutique à Montréal pourrait être envisagée. «Je veux une boutique à #Montréal pour les 350 ans!», a indiqué la designer sur le réseau social. On se croise les doigts!

La designer Tanya Heath

L’entrevue n’a pas été reprise intégralement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les tendances chaussures printemps 2015