NOUVELLES
02/04/2015 01:28 EDT | Actualisé 02/04/2015 01:28 EDT

Marc Wabafiyebazu, le plus jeune fils de la consule du Canada à Miami, accusé de meurtre

CP/HO

Le plus jeune fils de la consule générale du Canada à Miami comparaîtra mercredi prochain pour faire face à une accusation de meurtre. Il sera amené devant un tribunal juvénile pour déterminer s'il sera jugé comme un adulte ou comme un mineur.

Marc Wabafiyebazu était présent lorsque son frère âgé de 17 ans a été tué lundi dans une fusillade lors d'une transaction de drogue qui a mal tourné. L'adolescent de 15 ans est aussi accusé d'avoir proféré des menaces de mort contre un enquêteur lors de son interrogatoire.

Dans son édition de jeudi, le Miami Herald révèle par ailleurs de nouveaux détails au sujet du drame, survenu lundi après-midi dans une résidence de Coral Way.

Selon le grand quotidien, les policiers croient que les frères Wabafiyebazu sont arrivés sur les lieux à bord de la voiture de leur mère, qui avait une plaque d'immatriculation diplomatique, avec l'intention de voler les trafiquants de drogues qui s'y trouvaient.

Jean Wabafiyebazu serait entré seul dans la maison, armé de deux pistolets. Selon les enquêteurs, Marc n'y est pour sa part entré qu'après avoir entendu la fusillade qui a coûté la vie à son frère et à un autre homme, Joshua Wright.

Il aurait alors pris les pistolets de son frère et aurait pourchassé Anthony Rodriguez avant de tirer sur lui. Rodriguez, 19 ans, a été arrêté par la police dans une station d'essence peu après. Il avait reçu une balle dans un bras.

Toujours selon la police, Marc Wabafiyebazu avait toujours un pistolet entre les mains lorsque les policiers sont arrivés sur place. Dans l'autopatrouille le transportant au poste de police, il aurait avoué « spontanément » sa participation au vol de drogues.

Les policiers soutiennent en outre qu'Anthony Rodriguez a admis avoir reçu un message de Joshua Wright au sujet de la transaction de marijuana qui était prévue et s'être présenté sur place avec la drogue. Selon lui, la fusillade a éclaté « pendant la transaction ».

Anthony Rodriguez a été accusé d'homicide involontaire et de possession de marijuana dans le but d'en faire le trafic dans cette affaire. Selon son avocat, il avait amené un pistolet avec lui, mais l'avait laissé dans la voiture. Il ne l'aurait d'ailleurs pas utilisé.

Radio-Canada a par ailleurs appris que la consule Roxanne Dubé aurait demandé aux autorités que son fils soit jugé au Canada, ce qui lui aurait été refusé.