NOUVELLES
02/04/2015 19:45 EDT | Actualisé 02/06/2015 01:12 EDT

Le NPD accuse Rob Nicholson d'incompétence dans le dossier Mohamed Fahmy

OTTAWA - Le ministre fédéral des Affaires étrangères, Rob Nicholson, a été accusé jeudi d'«incompétence» et de conduite scandaleuse parce qu'il ne permet pas au journaliste Mohamed Fahmy de recevoir un passeport canadien alors qu'il attend la tenue de son nouveau procès en Égypte.Le porte-parole de l'opposition officielle en matière d’affaires étrangères, le néo-démocrate Paul Dewar, a émis cette critique alors que le ministre témoignait devant le comité parlementaire des affaires étrangères.M. Dewar n'a pu obtenir un engagement de Rob Nicholson à utiliser son pouvoir discrétionnaire pour faire émettre un nouveau passeport au journaliste d’Al-Jazeera, condamné à sept ans de prison en Égypte au terme d’un procès qui a été critiqué à l’échelle mondiale. Mohamed Fahmy a pu interjeter appel et un nouveau procès a été ordonné.Le ministre Rob Nicholson a réaffirmé jeudi ce qui a été expliqué par Passeport Canada cette semaine dans une lettre à l'homme de 40 ans, né en Égypte et immigré au Canada à l’adolescence avec sa famille. Un nouveau passeport lui sera remis uniquement quand ses restrictions en matière de déplacement auront été levées, car l'une de ses conditions de libération sous caution en Égypte est l’interdiction de voyager.Son précédent passeport lui a été saisi par les autorités égyptiennes lorsqu’il a été arrêté au Caire en décembre 2013 en compagnie de deux collègues. Elles ne le lui ont jamais remis.Paul Dewar a souligné au ministre des Affaires étrangères que Mohamed Fahmy a besoin d'un passeport pour se marier, louer un appartement ou une voiture pendant qu'il attend la tenue de son nouveau procès en Égypte.Jeudi, Rob Nicholson a déclaré que ce dossier était du ressort du ministre de l'Immigration, Chris Alexander.«Est-ce là les standards des services que ce gouvernement donne aux Canadiens à l'étranger? Si tel est le cas, alors vous êtes incompétent, monsieur. (...) C'est une question d'incompétence et c'est scandaleux», a fait valoir le député Dewar.Le ministre n'a pas répondu, et comme les sept minutes de questions du néo-démocrate se terminaient, le comité est passé à autre chose. Le ministre a quitté la salle avant que les journalistes aient pu le questionner.Une fois la réunion terminée, Paul Dewar en a rajouté. «Ou nous avons un ministère qui ne comprend pas la nature de son travail — et c'est de l'incompétence — ou alors le gouvernement n'est pas disposé à émettre un passeport [pour Mohamed Fahmy] et cela signifie qu'il l'abandonne à titre de citoyen canadien.»La Presse Canadienne a rattrapé le ministre Nicholson à la porte de sa voiture de fonction alors qu'il quittait la colline parlementaire, en fin de journée. «Je sais que les autorités consulaires sont en contact avec lui et j'ai une confiance absolue en elles, a-t-il assuré. Elles vont continuer de travailler avec lui, et, encore une fois, j'ai une confiance absolue dans le travail qu'a fait ma collègue Lynn Yelich.» Une porte-parole de la ministre d'État aux Affaires étrangères et consulaires Lynn Yelich a spécifié par courriel que le gouvernement avait «un document de voyage prêt pour M. Fahmy une fois qu'il sera autorisé à voyager». Elle a aussi précisé que le décret sur les passeports stipule que le gouvernement «peut refuser» une demande de passeport si le requérant «est assujetti à une peine d’emprisonnement à l’étranger ou est frappé d’une interdiction de quitter un pays étranger ou le ressort d’un tribunal étranger selon les conditions imposées».Un porte-parole du ministre de l'Immigration, Chris Alexander, n'a pas répondu à notre demande d'entrevue.