Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

TransCanada: pas de terminal à Cacouna, mais d'autres options sont à l'étude (VIDÉO)

MONTRÉAL - La compagnie TransCanada confirme qu'elle ne construira pas de terminal maritime ou de réservoirs connexes à Cacouna, au Québec.

La compagnie modifie ainsi la portée du Projet Oléoduc Énergie Est au Québec mais signale que d'éventuelles options alternatives pour un terminal au Québec étaient présentement à l'étude.

Cependant, cette modification à la portée du projet et l'ajustement au calendrier des travaux auront comme résultat de repousser la date de mise en service en 2020.

La compagnie ajoute que les raffineries du Québec et du Nouveau-Brunswick demeureraient directement reliées à Énergie Est dans son projet.

Russ Girling, président et chef de la direction de TransCanada (TSX:TRP) explique que la décision de renoncer au terminal de Cacouna découlait de la recommandation de reconnaître les bélugas comme une espèce en voie de disparition.

Les discussions continues avec les collectivités et d'autres parties y ont aussi contribué.

La compagnie affirme aussi que les plans d'intervention d'urgence seront fournis à l'Office national de l'énergie (ONÉ) plus tôt que prévu dans le processus réglementaire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation à Cacouna (11 octobre 2014)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.