NOUVELLES
02/04/2015 07:40 EDT | Actualisé 02/06/2015 01:12 EDT

Al-Qaïda libère 300 détenus d'une prison du Yémen

SANAA, Yémen - Des militants d'Al-Qaïda au Yémen ont attaqué tôt jeudi le coeur de la ville côtière d'Al-Mukalla, libérant environ 300 détenus, dont des dizaines de djihadistes.Pendant ce temps, plus à l'ouest, les rebelles chiites appuyés par l'Iran ont réussi à se rendre jusqu'au centre d'Aden, la deuxième plus grande ville du pays, ont dit des responsables yéménites de la sécurité.Ils ont ajouté que des militants d'Al-Qaïda ont aussi pris position sur les principales routes qui mènent à Al-Mukalla, la capitale de la vaste province orientale d'Hadramawt, possiblement pour empêcher quiconque de reprendre la ville. La province est toujours essentiellement contrôlée par les forces loyales au président légitime Abed Rabbo Mansour Hadi, qui a fui le pays le mois dernier.Al-Qaïda a profité du chaos qui règne au Yémen et des frappes aériennes lancées par la coalition saoudienne contre les rebelles houthis pour s'emparer d'Al-Mukalla. Différentes factions rivales s'affrontent à travers le pays.Les houthis et leurs alliés ont réussi jeudi à défoncer les défenses érigées à Aden par les forces loyales au président Hadi et à se rendre jusqu'au coeur de la ville. Les rebelles s'approchent de l'enceinte présidentielle, un regroupement de villas coloniales perchées au sommet d'une colline rocheuse qui s'avance dans l'océan, ont indiqué des responsables sous le couvert de l'anonymat.C'est depuis cette enceinte, le palais Maashouqa, que M. Hadi a dirigé le pays jusqu'à ce qu'il soit contraint à l'exil par l'offensive des houthis et des forces loyales au président déchu Ali Abdullah Saleh. Les houthis ont capturé la capitale, Sanaa, en septembre et se sont depuis emparés de presque tout le nord du Yémen.Les frappes saoudiennes lancées il y a une semaine se concentrent depuis deux jours sur Aden, notamment pour tenter de freiner les insurgés qui s'approchent depuis l'est et le nord.