POLITIQUE
01/04/2015 04:38 EDT | Actualisé 01/04/2015 04:47 EDT

La prolongation de l'intervention canadienne contre l'ÉI coûtera 406 millions $

CP

Le coût de la prolongation de l'intervention militaire canadienne en Irak et en Syrie est estimé à 406 millions $, a indiqué mercredi le ministre de la Défense, Jason Kenney, qui a ordonné à ses fonctionnaires d'inclure ces chiffres dans les rapports budgétaires.

Le rapport sur les plans et priorités du Conseil du Trésor pour le prochain exercice financier, publié mardi, indiquait que le coût estimé des opérations militaires au Moyen-Orient et en Europe de l'Est était classé secret.

Les partis d'opposition avaient dit juger inacceptable de ne pas révéler ces chiffres.

M. Kenney a soutenu qu'il avait déjà dévoilé ces chiffres. Il a toutefois ajouté que ce renseignement n'était pas encore disponible lorsqu'ont été imprimées les prévisions budgétaires au début du mois de mars.

Dave Perry, de l'Institut canadien de défense et d'affaires étrangères, disait croire qu'il s'agissait de la première fois depuis les débuts de ce type de divulgation parlementaire en 1996-97 que les évaluations de coûts pour une opération internationale étaient ainsi gardées secrètes.

Les prévisions budgétaires indiquent que les politiques d'austérité sont là pour rester à la Défense nationale. Le niveau de base des dépenses devrait baisser à long terme.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo L'État islamique en 7 points Voyez les images