NOUVELLES
01/04/2015 12:23 EDT

Grande récolte pour 20 000 enfants pauvres à Montréal

Maxellende Pycke

Ce n’est pas toujours facile d’être parent, et encore moins lorsqu’on a du mal à joindre les deux bouts. À Montréal, près de 20 000 enfants de 0 à 5 ans vivent en situation de pauvreté… l’équivalent du Centre Bell!

Afin de venir en aide aux familles de ces bébés, Moisson Montréal, Moisson Rive-Sud et Centre de bénévolat et moisson Laval s’unissent pour la quatrième édition de la Grande récolte pour les enfants. Jusqu’au 10 avril, les Montréalais pourront faire un don monétaire en ligne et par téléphone ou de denrées pour tout-petits dans les succursales d’Uniprix.

Grande récolte pour les enfants pauvres de Montréal

L’initiative a vu le jour en 2012 à la suite d'un besoin criant dans les banques alimentaires de certains produits de première nécessité tels que des couches, du lait ou des petits pots. «Nous on distribue à Montréal pour 74 millions de dollars de denrées, » explique le directeur général de Moisson Montréal, Dany Michaud. « En 2014, moins de 1% étaient des produits pour bébés. »

Or, les produits pour bébés sont « des produits excessivement dispendieux, qu’on trouve très rarement en récupération», dit-il. «Je donnais l’exemple : j’ai acheté une boite de couches avec un petit caisson de lait», dit-il. «Ça nous a couté 78$ et ça a duré une semaine et demie. Alors, imaginez quand vous êtes en situation précaire… »

Les trois Moissons viennent en aide à 210 000 personnes par mois dans le Grand Montréal.

Dany Michaud estime qu’environ 60% de celles-ci reçoivent de l’aide sociale, et que 12% sont des travailleurs à faibles revenus.

«De dire que la pauvreté est invisible à Montréal, c’est malheureusement vrai», estime la directrice générale du dispensaire diététique de Montréal, Jackie Demers. «Vos voisins peuvent être dans une situation comme ça». Le dispensaire offre un suivi aux familles à faibles revenus pendant et après la grossesse et fait partie des organismes bénéficiaires de la Grande récolte.

« Les couches sont probablement le besoin numéro un», explique Mme Demers. Elle encourage aussi les Montréalais à faire des dons monétaires, «parce que Moisson peut faire des miracles avec un dollar.» D’après Moisson Montréal, un don de 2$ permettrait de nourrir un bébé sainement pendant une semaine.

L’année dernière, la Grande récolte a levé près de 200 000$, permettant ainsi la distribution d’environ 1 million de dollars de denrées pour tout-petits. Cette année, l’objectif est de 250 000$, soit 25 000$ par jour.

Ève-Marie Lortie, animatrice à Salut Bonjour et marraine de la Grande récolte, aimerait que l’on parle plus de l’initiative. « Je m'adresse à tous les parents, » dit-elle. "Souvenez-vous quand vos enfants étaient petits. Souvenez-vous de tout ce dont ils avaient besoin. Je pense que vous pouvez donner un petit quelque chose aux familles qui sont angoissées par la fin du mois. Ce petit geste aura un impact réel dans la vie de ces enfants. »

Pour faire un don pour la Grande récolte:

En ligne : Rendez-vous sur www.granderecolte.com

Chez Uniprix : Déposez vos denrées non périssables ou faites un don à la caisse

Par message texte : Envoyez le mot UNIS au destinataire 20222 pour faire un don de 5 $

Par téléphone au 514 344-4494

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

le guide alimentaire du Canada pour les enfants