DIVERTISSEMENT
01/04/2015 01:52 EDT

«Une deuxième vie» de Mylène Gilbert-Dumas: S'imprégner du Yukon (ENTREVUE)

Mathieu Rivard

Vous avez dévoré Les dames de Beauchênes? Vous avez bien aimé la trilogie Lili Klondike? Vous avez lu d'une traite Yukonnaise? Ou vous aimez tout simplement les romans d'aventure? Bonne nouvelle: Mylène Gilbert-Dumas nous revient avec sa nouvelle série Une deuxième vie, dont le premier tome, Sous le soleil de minuit, sort le 1er avril. Entrevue avec une écrivaine allumée et totalement séduite par la région du Yukon.

Dans Une deuxième vie, Élisabeth quitte sa vie de plus en plus compliquée à Montréal pour s'installer au Yukon avec son conjoint. Si une rupture s'annonce inévitable, la jeune femme décide tout de même de s'établir à long terme dans cette région unique. Se faisant, elle se découvrira une passion pour les chiens de traîneau. «Des liens qu'elle croyait solides étaient plutôt légers en fin de compte. Je lui mets des bâtons dans les roues, je lui scrappe sa vie bien comme il faut (Rires). Ça doit faire mal pour qu'il y ait changement. Et elle réalise qu'elle n'est pas obligée de continuer de la même manière.»

Pour ce douxième roman en carrière, Gilbert-Dumas ne s'éloigne pas de ses thèmes de prédilection: épreuves quasi-insurmontables, questionnements existentiels et remontée fulgurante vers le bonheur. «J'aime décrire des femmes fortes. Personnellement, je ne me suis jamais vue comme une victime. Je suis fascinée par les femmes qui vont se dépasser et atteindre leurs objectifs, même si leur entourage ne les soutient pas toujours.»

Afin de mieux cerner son personnage, l'écrivaine s'est inspirée de plusieurs femmes. «J'ai fait plusieurs entrevues avec des femmes de la région qui ont participé à la Yukon Quest (NDLR: une course de chiens de traîneau) et qui ont accepté de me parler des difficultés auxquelles elles ont fait face.»

Voyage au coeur du Yukon

Pour mieux s'en inspirer, l'auteure a également visité la région à de nombreuses reprises, notamment dans le cadre d'une résidence d'écriture Berton House Writer's Retreat de Dawson City en 2009. Mylène Gilbert-Dumas avait cependant déjà eu la piqûre en 2001, lorsque son mari a décroché un poste à Whitehorse. «J'ai été frappée par la beauté de l'endroit. J'ai eu un coup de foudre. C'est un lieu qui me parle. J'ai su tout de suite que j'allais écrire sur le Yukon. Il y a une belle liberté là-bas, une manière de vivre qui ressemble bien peu à celle de Montréal. Les gens n'ont pas d'attentes. Le Yukon est easy going

L'écrivaine, en commençant à écrire Une deuxième vie, a vite réalisé qu'un tome ne serait pas suffisant pour aller au bout de l'histoire. Peu importe: son but est d'emporter le lecteur, peu importe la longueur de l'oeuvre. «Le pire compliment qu'on pourrait me faire, c'est de me dire que je fais des belles phrases. Mon but, c'est d'aller au bout des choses. Pour moi, la lecture est une forme d'hypnose.»

Sous le soleil de minuit, le premier tome de la série Une deuxième vie, en librairies le 1er avril 2015. Le deuxième tome paraîtra en octobre 2015.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Livres québécois à surveiller en 2015