NOUVELLES
31/03/2015 11:05 EDT | Actualisé 31/05/2015 05:12 EDT

Prestation de garde: les familles qui dépensent le moins plus avantagées

Steffen Thalemann via Getty Images
Child and Adult Holding Hands

Les familles qui consacrent le moins d'argent aux frais de garde d'enfants seront les plus avantagées par les bonifications récentes à la prestation universelle pour la garde d'enfants (PUGE), selon un nouveau rapport du directeur parlementaire du budget (DPB).

Que ce soit en raison des subventions provinciales, grâce au fait que les enfants se font garder par un membre de la famille ou encore parce que l'un des parents s'occupe des enfants, ces familles en tireront davantage profit, conclut le bureau de Jean-Denis Fréchette dans un document publié mardi.

Les conservateurs ont annoncé en octobre dernier une bonification de l'actuelle prestation mensuelle, la faisant passer de 100 $ à 160 $, ainsi que l'instauration d'une nouvelle prestation de 60 $ par mois pour les enfants âgés de 6 à 17 ans, qui n'y étaient pas admissibles auparavant.

En vertu de ces propositions, les familles avec jeunes enfants qui dépensent davantage pour les faire garder recevront environ la moitié (49 %) de ces prestations fédérales en 2015-2016, mais cela ne couvrira que 67 % de leurs frais de garde d'enfants, a calculé le DPB.

À l'inverse, les prestations gouvernementales que recevront au cours de la même année les familles avec des enfants plus âgés représenteront près de huit fois la somme qu'elles dépenseront en frais de garde, souligne dans son rapport l'équipe de M. Fréchette.

Selon le DPB, Ottawa a dépensé environ 3,3 milliards de dollars en 2013-2014 pour de l'ancienne mouture de la PUGE et la déduction pour frais de garde d'enfants (DFGE). Les bonifications de la PUGE et de la DFGE porteront ces dépenses à 7,7 milliards de dollars environ en 2015-2016, évalue l'agent indépendant du Parlement.

Avec le fractionnement du revenu, la bonification et l'élargissement de la PUGE font partie du vaste plan fiscal que les troupes du premier ministre Stephen Harper ont ébauché à l'intention des familles en prévision des élections fixées au 19 octobre 2015.

Le ministre du Développement social, Pierre Poilievre, a déposé vendredi dernier un projet de loi prévoyant la mise en oeuvre de ces mesures.

Les chefs du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, et du Parti libéral du Canada (PLC), Justin Trudeau, ont pris l'engagement de maintenir cette prestation si leur formation prenait le pouvoir.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter