NOUVELLES
31/03/2015 04:28 EDT | Actualisé 31/03/2015 04:28 EDT

Manifestante blessée: la Ville de Québec sera mise en demeure

Radio-Canada

La famille de Naomie Tremblay-Trudeau, la jeune femme blessée au visage par un tir de gaz lacrymogène lors d'une manifestation devant l'Assemblée nationale, va déposer une mise en demeure contre la Ville de Québec.

L'étudiante du Cégep Garneau et sa mère, Catherine Tremblay, ont rencontré ce matin l'avocat qui les représentera, Me Marc Lemaire, spécialisé en litige civil.

L'avocat lui a recommandé l'envoi d'une mise en demeure à la Ville de Québec afin de réclamer éventuellement des dommages. Il étudie aussi la possibilité de déposer une plainte en déontologie contre le policier du Service de police de la Ville de Québec qui a tiré la cartouche de gaz irritant.

La mise en demeure ne comportera pas de demande financière puisque les impacts de l'incident pour la jeune femme ne sont pas encore connus.

« C'est relativement prématuré parce que d'une part on ne sait pas qu'elles seront les dommages physiques ou les séquelles qui pourraient demeurer des suites de cet incident-là. Elle vit aussi encore le traumatisme de cet événement-là, qui l'a quand même marquée », indique Me Lemaire.

L'avocat souhaite faire parvenir la mise en demeure au cours de la semaine prochaine.

Me Marc Lemaire est d'avis que Naomie Tremblay-Trudeau a droit à un dédommagement pour la blessure subie. « Ça m'apparaît évident que le geste qui a été posé est fautif en lui-même, quelles que soient les prétendues circonstances. Il est clair à mon avis que le policier et la Ville sont responsables des dommages que madame a subis. »

Me Lemaire n'exclut pas une entente à l'amiable. « Ça dépendra de la bonne volonté de la Ville. »

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation étudiante du 28 mars 2015