NOUVELLES
31/03/2015 02:40 EDT | Actualisé 23/01/2016 02:38 EST

Le guide du parfait manifestant : tout ce que vous devez savoir

Les manifestations sont parfois imprévisibles, du moins par les temps qui courent. Selon les circonstances, elles peuvent à tout moment dégénérer et vous pourriez vous y retrouver coincé…

Alors que les protestations étudiantes commencent, les rues de Montréal seront de plus en plus le théâtre de manifestations dans les jours et semaines à venir pour dénoncer les politiques d’austérité du gouvernement Couillard.

Le Huffington Post Québec a cru bon de vous rappeler les essentiels pour participer à une manifestation de manière tout à fait sécuritaire, quelle que soit sa raison d’être.

  • 1. Être bien informé
    Toma Iczkovits
    On proteste parce qu’on veut dénoncer une injustice, une inégalité, défendre une cause. Le parfait manifestant connaît bien la cause pour laquelle il a décidé de descendre dans la rue. Il est bien conscient de ce qu’elle implique et de ses conséquences. Il a effectué des recherches sur le groupe avec lequel il manifeste. Il connaît ses participants. De simples passants ou des touristes pourraient vous interpeller pour en savoir plus sur la manifestation. Il vaudrait mieux ne pas avoir l’air fou! Bref, le parfait manifestant est bien au courant des raisons pour lesquelles il a décidé de joindre sa voix au mouvement de protestation.
  • 2. Manifestez…intelligemment!
    Toma Iczkovits
    Misez sur un slogan court et efficace. Un slogan que l’on retiendra et qui sera facile à scander pour tout le monde. Marchez dans la bonne direction. Suivez le peloton. Pour vous faire entendre, faites du bruit. Maracasse, trompette, instrument de musique, casserole. N’usez pas de la violence verbale pour vous faire entendre. Plus la manifestation est vivante et respectueuse, plus vous inspirerez d’autres personnes à se joindre à vous.
  • 3. Connaître ses droits
    Toma Iczkovits
    Il arrive que certaines manifestations tournent à l’affrontement. Il vaut mieux connaître ses droits et être prêt à réagir en cas de litige. Soyez ouverts à coopérer avec la police au besoin si vous êtes interpellés. Il est recommandé d’avoir sur soi le nom et le numéro de téléphone d’un avocat. N’oubliez pas d’avoir votre portable sur vous, bien rechargé évidemment, et vos papiers d’identité. Si vous sentez que vos droits sont brimés, vous pouvez consulter un avocat ou les représentants de votre organisation. Pour déposer une plainte en déontologie policière, rendez-vous sur le www.deontologie-policiere.gouv.qc.ca.
  • 4. Attention aux confrontations
    Toma Iczkovits
    La violence n’aide en rien. Alors il vaudrait mieux s'en tenir loin. Si vous êtes témoins d’un acte de violence, n’hésitez pas à le dénoncer. Vous pourriez croiser sur votre chemin des manifestants du camp opposé au vôtre. Respectez leur liberté d’expression. Autrement, vous nuirez à la crédibilité du mouvement.
  • 5. Apportez-vous de quoi vous donner de l’énergie
    Toma Iczkovits
    Les manifestations peuvent parfois durer longtemps. Une petite collation vous aidera à tenir le coup. Soyez conscient que vous n’aurez pas le temps de vous arrêter dans un dépanneur pour vous acheter un sandwich. Une bouteille d’eau et des barres tendres peuvent très bien faire l’affaire. Si des gaz irritants sont tirés dans votre direction, l’eau vous permettra par ailleurs de vous rincer les yeux ou nettoyer une plaie. Et n'oubliez pas de vous hydrater!
  • 6. Portez des vêtements en conséquence
    Toma Iczkovits
    Qui dit manifestation dit généralement longue marche. Par conséquent, les souliers de course sont de mise. S’il fait froid, misez sur plusieurs couches de tissus. Évitez les colliers, les boucles d’oreilles et tout autre accessoire qui pourrait représenter un risque pour vous. Certains manifestants, pour se prémunir au maximum, porteront des protège-tibias et des gants. Portez des lunettes de protection au besoin et surtout laissez votre visage bien à découvert, pour la sécurité de tous. Si on prévoit de la pluie, ayez en votre possession votre parapluie ou un imperméable. Et si la manifestation est organisée le soir, une lampe de poche facilitera fort probablement les choses.
  • 7. Prévoyez une trousse de premiers soins
    Toma Iczkovits
    C’est toujours une bonne idée d’avoir une petite trousse de premiers soins en cas d’urgence. Des compresses, des pansements, des gants stériles, de l’alcool à friction, du coton, du papier toilette, etc. Si ce n’est pas pour vous, vous pourriez vous en servir pour porter secours à quelqu’un d’autre. Il vaut mieux agir tout de suite sur un bras éraflé avant qu’il ne soit infecté. Si vous êtes un habitué des migraines, apportez-vous des médicaments contre les maux de tête.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation étudiante du 28 mars 2015