NOUVELLES
31/03/2015 09:53 EDT | Actualisé 31/03/2015 10:18 EDT

Des entreprises de l'Indiana se prononcent pour la diversité à la suite de la nouvelle loi sur la liberté religieuse

A window sticker on a downtown Indianapolis business, Wednesday, March 25, 2015, shows its objection to the Religious Freedom bill passed by the Indiana legislature. Organizers of a major gamers' convention and a large church gathering say they're considering moving events from Indianapolis over a bill that critics say could legalize discrimination against gays. (AP Photo/Michael Conroy)
ASSOCIATED PRESS
A window sticker on a downtown Indianapolis business, Wednesday, March 25, 2015, shows its objection to the Religious Freedom bill passed by the Indiana legislature. Organizers of a major gamers' convention and a large church gathering say they're considering moving events from Indianapolis over a bill that critics say could legalize discrimination against gays. (AP Photo/Michael Conroy)

Le gouverneur de l'Indiana, Mike Pence, a apposé sa signature au bas d'une nouvelle loi controversée sur la liberté religieuse, jeudi dernier. Depuis, une campagne faisant la promotion de l'inclusion sociale prend de plus en plus d'ampleur.

Puisque cette loi assure que la liberté de religion de tous soit respectée et que celle-ci puisse être utilisée comme défense lors d'un procès, des groupes ont peur que des entreprises refusent maintenant en toute impunité de servir des clients sur la base de leur orientation sexuelle.

Une de ces initiatives, Open for Service, a commencé à vendre des autocollants à des entreprises « ouvertes à tous » qui s'opposent à la nouvelle législation. L'organisation a aussi mis en place un répertoire en ligne où sont inscrits les noms de ces entreprises.

Depuis le lancement de ce projet il y a trois semaines, 3 121 commerces ont demandé à être ajoutés au registre et ont déboursé 10 $ pour l'autocollant à mettre dans la vitrine de leur magasin. Sur celui-ci est inscrit : «Ce commerce sert tout le monde».

Some lovely people “shop hopping” at #openforservice businesses #love #support #wewelcomeall http://ow.ly/i/a8vEO

Posted by Open For Service on Saturday, March 28, 2015

Rejoint par le HuffPost États-Unis, Josh Driver, l'homme derrière Open for Service, a expliqué que les gens et les médias mettent trop l'accent sur ces entreprises qui ont tourné le dos à la communauté LGBT et qu'il veut remettre d'avant le côté positif des choses.

L'argent amassé ira dans les coffres de Score, une organisation sans but lucratif qui aide des entreprises à se lancer en affaires.

Selon Pence, cette loi ne légalise pas la discrimination

Le gouverneur de l'Indiana a expliqué à l'Indianapolis Star que la loi sur la liberté religieuse n'était pas une façon de légaliser la discrimination. «Si c'était le cas, j'aurais mis mon véto», a-t-il affirmé.

Pence a aussi déclaré être en faveur d'autres lois qui «clarifieraient l'intention» de la nouvelle législation.

Malgré le succès annoncé de ces initiatives, la réputation de l'État de l'Indiana a déjà été endommagée. Kyle Anderson, de la Kelley School of Business de l'Université de l'Indiana, a expliqué à l'Indianapolis Star que le mal était fait et qu'il pourrait se faire sentir longtemps sur le tourisme et les investissements.

Driver, de son côté, croit et espère fermement que les organisations et entreprises qui prônent l'inclusion verront un boom de leur chiffre d'affaires.

Cet article initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit et adapté de l'anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques pubs contre l'homophobie