POLITIQUE
31/03/2015 02:35 EDT | Actualisé 31/03/2015 02:50 EDT

Un huitième député péquiste, Sylvain Rochon, appuie Pierre Karl Péladeau

Le nouveau député de Richelieu, Sylvain Rochon, appuie Pierre Karl Péladeau dans la course à la direction du Parti québécois. Il dit être convaincu que le député de Saint-Jérôme pourra mener le parti souverainiste à la victoire lors du prochain scrutin, et faire du Québec un pays indépendant.

« Pierre Karl Péladeau a confiance en nous, croit en nous, a de l'ambition pour nous. Nous avons besoin de cette confiance, de cette foi, de cette fougue, besoin de ré-apprivoiser les verbes se distinguer, s'émanciper, s'administrer, se posséder, se libérer », écrit-il dans un communiqué.

« Ces verbes, Pierre Karl Péladeau les conjugue avec une assurance qui nous renforce, une assurance qui nous donne envie d'aller jusqu'au bout de nos rêves et contrarie ceux qui nous veulent petits, assujettis, muets, fondus dans l'ensemble canadien, inexistants », poursuit-il.

M. Rochon, qui a été assermenté il y a tout juste deux semaines, évoque aussi la nécessité de « préserver le modèle québécois » et sa volonté de travailler aux côtés de Pierre Karl Péladeau pour que le Québec soit « plus juste, plus vert, plus ouvert et plus libre ».

« Le grand-père au regard bleu de Félix qui monte la garde sur l'Île d'Orléans guettant le signal pour célébrer l'indépendance peut à nouveau l'espérer. »

Sylvain Rochon, député de Richelieu

M. Rochon devient le huitième député à appuyer le député de Saint-Jérôme. Bernard Drainville a sept appuis au sein de la députation péquiste, Alexandre Cloutier en a trois, tandis que Martine Ouellet et Pierre Céré n'en ont aucun.

La députée de Taillon, Diane Lamarre, est maintenant la seule à ne pas avoir annoncé ses couleurs dans la course à la direction, si l'on fait exception de ceux qui resteront neutres, comme Jean-François Lisée et Lorraine Richard, ou qui doivent le demeurer en raison de leur fonction parlementaire, comme le chef intérimaire, Stéphane Bédard.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

7 bourdes de PKP en politique