NOUVELLES
30/03/2015 12:45 EDT | Actualisé 31/03/2015 02:43 EDT

Manifestante blessée: la police de Québec soutient revoir constamment ses méthodes de travail (VIDÉO)

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) affirme que ses opérations font constamment l'objet d'analyses « dans une optique d'amélioration continue ».

Le SPVQ a réagi dans un bref communiqué ce matin à l'événement survenu jeudi dernier au cours duquel une manifestante a été atteinte au visage par une décharge de gaz irritant.

Le Service mentionne avoir entrepris une analyse de l'intervention policière lors de la manifestation survenue sur son territoire. La direction dit avoir rencontré le policier impliqué et être en train d'analyser les rapports et vidéos de l'événement.

La direction refuse toutefois d'accorder toute entrevue sur le sujet. Elle confirme néanmoins que le policier impliqué dans l'incident demeure en poste le temps que le dossier soit analysé.

Révision des pratiques demandée

La pression s'est accentuée sur la direction du SPVQ cette fin de semaine à la suite des propos du premier ministre, Philippe Couillard, sur la révision des pratiques lors de manifestations.

Philippe Couillard a soutenu dimanche que les agents du SPVQ devront revoir la façon dont ils gèrent les manifestations.

« On veut que les manifestations se déroulent de façon correcte, respectueuse et sans violence. Je pense que sur le plan de l'intervention policière, il y a certainement des révisions qui devront être faites », a-t-il dit.

« Responsabilité partagée », dit François Blais

Pour sa part, le ministre de l'Éducation, François Blais, a affirmé lundi après-midi en marge du caucus libéral qu'il voyait « un problème » dans l'intervention policière de jeudi dernier.

« Je pense que ce n'est pas conforme à une intervention policière, disons qui est correcte », a-t-il affirmé.

Du même souffle, le ministre de l'Éducation a fait savoir que les manifestants doivent fournir leur itinéraire et ne pas bousculer les policiers lors de manifestations.

« Aller dans une manifestation où on ne donne pas notre itinéraire et où on pousse parfois [...], c'est courir après un danger, parce les policiers doivent se protéger. Donc, je pense qu'il y a une responsabilité partagée. »

Des centaines de personnes ont manifesté dimanche après-midi dans le calme, à Québec, contre la brutalité policière et les mesures d'austérité.

L'événement était organisé pour dénoncer le traitement qu'a subi Naomie Tremblay-Trudeau pendant la manifestation de la semaine dernière dans la Vieille Capitale.

Naomie Tremblay-Trudeau, qui fréquente le Cégep Garneau, à Québec, a été blessée au visage par une cartouche de gaz lacrymogène tirée par un agent du SPVQ.

Elle songe toujours à poursuivre le policier qui a tiré dans sa direction. L'étudiante a fait savoir qu'elle rencontrera un avocat mardi matin.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation étudiante du 28 mars 2015