POLITIQUE
29/03/2015 03:54 EDT | Actualisé 29/05/2015 05:12 EDT

Plus de décès que de naissances au Nouveau-Brunswick, selon Statistique Canada

monkeybusinessimages via Getty Images
Newborn Baby Girl Sleeping In Bed

Pour la première fois depuis 1972, le Nouveau-Brunswick aura enregistré plus de décès que de naissances l'année dernière, selon les données de Statistique Canada.

Depuis des années, les experts et les politiciens mettent en garde les Canadiens sur le vieillissement de la population et ses conséquences sur les services sociaux et sur les communautés rurales. Ces effets se font sentir dans les maritimes — où deux autres provinces ont connu le même sort que le Nouveau-Brunswick, soit la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador.

Selon Fazley Siddiq, recteur de la Faculté de gestion de l'Université du Nouveau-Brunswick, à Saint-Jean, la tendance générale est peu encourageante pour l'avenir. Il croit que tous les ordres de gouvernements devront prendre des décisions audacieuses pour remédier au problème démographique.

M. Siddiq propose notamment de fusionner des municipalités comme l'ont fait les autorités néo-écossaises dans les années 1990 avec la Municipalité régionale d'Halifax et celle du Cap Breton. Il estime que de tels changements pourraient faciliter la prestation des services publics.

Par exemple, il juge «irresponsable» que la région de Saint-Jean soit formée de cinq municipalités alors qu'on ne dénombre que 130 000 résidants. Il propose aussi l'implantation d'une prime à la natalité — une mesure déjà adoptée à Terre-Neuve-et-Labrador en 2008. Les nouveaux parents reçoivent ainsi une allocation de 1000 $ pour chaque enfant né ou adopté, ainsi qu'un montant mensuel de 100 $ pour la première année de vie.

Selon Statistique Canada, le nombre de naissance a crû quelque peu dans les années suivantes, mais il a, depuis, reculé en deçà du niveau de 2008.Le gouvernement devrait aussi considérer l'idée de baisser les impôts des immigrants et de leur fournir plus de services, selon M. Siddiq.

Le démographe de Statistique Canada André Lebel a précisé que, à travers l'Amérique du Nord, seulement la Floride avait une population plus âgée que les provinces de l'Atlantique.

M. Lebel explique ce problème par l'exode des jeunes vers les provinces de l'ouest, où ils s'établissent ensuite avec leurs familles.

Or, il devient de plus en plus difficile de maintenir les services dans ces collectivités moins habitées.

À Cartwright, dans la province de Terre-Neuve-et-Labrador, le maire Dwight Lethbridge tente de dissuader la caisse de crédit Eagle River de fermer ses portes. La population baisse à vue d'œil depuis 2006, passant de 1068 à 516 en 2011, selon le recensement.

Les problèmes économiques Cartwright ont forcé même les résidents plus âgés à quitter pour trouver un emploi.

«Nous travaillons comme des chiens pour diversifier notre petite économie», a souligné M. Lethbridge.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Bébés pris sur le vif!