NOUVELLES
28/03/2015 06:30 EDT | Actualisé 28/03/2015 09:12 EDT

Une nouvelle manifestation pour dénoncer l'austérité à Montréal

Laurent Therrien/Radio-Canada

Une nouvelle manifestation visant à dénoncer les politiques d'austérité du gouvernement Couillard et « l'économie pétrolière » s'est déroulée cet après-midi, à Montréal.

Sous forte présence policière, la marche a débuté peu après 14 h à la place Émilie-Gamelin. Depuis, les protestataires ont emprunté diverses artères du centre-ville, dont les rues Berri et le boulevard René-Lévesque. Ils ont été rejoints en fin d'après-midi par des militants contre l'islamophobie qui voulaient faire opposition à une manifestation du groupe anti-islam Pegida. Le rassemblement a été annulé par ses représentants au dernier moment.

Nos journalistes ont fait état de plus d'un millier de manifestants.

La manifestation, dont l'itinéraire n'a pas été communiqué aux autorités, a été tolérée. Un porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Laurent Gingras, a indiqué qu'aucun incident n'avait été signalé, mais que la marche perturbait la circulation routière.

Samedi dernier, des milliers de personnes étaient descendues dans les rues de Montréal pour les mêmes raisons.

À l'appel du collectif Printemps 2015, quelque 66 associations étudiantes - qui regroupent plus de 55 000 étudiants répartis sur une dizaine de campus - ont voté en faveur d'une grève sociale pour dénoncer l'austérité.

Des rassemblements sont tenus presque chaque jour dans le cadre de ce débrayage. Vendredi, une manifestation organisée par l'Association générale des étudiants du cégep du Vieux-Montréal s'est soldée par l'interpellation de 81 personnes.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation étudiante du 28 mars 2015