POLITIQUE
28/03/2015 03:31 EDT | Actualisé 28/05/2015 05:12 EDT

Des artistes appuient la candidature d'Alexandre Cloutier au leadership du PQ (VIDÉO, PHOTOS)

Les artistes Michel Rivard et Louis-Jean Cormier ont confirmé leur soutien à Alexandre Cloutier au rassemblement pour le candidat à la chefferie du parti Québécois aujourd’hui au Cabaret La Tulipe à Montréal. Environ 500 sympathisants étaient réunis pour l’occasion, dont beaucoup semblaient avoir moins de 30 ans.

Pour Louis-Jean Cormier, Alexandre Cloutier est un « coup de cœur politique ». Il a toujours, dit-il, « eu un désir de changer les choses de l’intérieur, plutôt que de contourner le problème ».

Quant à Michel Rivard, c’est « cette espèce de fraîcheur, de jeunesse, » qui l’a séduit. « Moi je m’étais dit : le jour où je vais me ré-intéresser à un parti politique, ça va être des jeunes qui vont me la proposer, parce que je ne crois plus à la vieille façon de faire de la politique. »

D’après le musicien, le discours d’Alexandre Cloutier est basé « sur l’espoir, sur le rêve » et redonne « le goût aux gens de rêver d’un pays. »

Un parti Québécois jeune et misant sur la diversité, tels étaient les mots d’ordre d’Alexandre Cloutier. « On dit : les jeunes ne sont plus indépendantistes, » dit le plus jeune candidat à la chefferie du parti Québécois. « Mais ceux qui sont au cégep aujourd’hui n’étaient même pas nés au référendum de 95. L’ensemble du projet souverainiste doit être dépoussiéré. »

Le candidat a insisté sur l’importance d’un parti québécois « ouvert sur le monde, qui célèbre la différence et qui fait de cette différence un Québec plus fort.»

Il a aussi réitéré, entre autres, son opposition à l’exploitation du pétrole de schiste et son désir d’investir dans l’éducation, les régions, et l’électrification des transports.

Un discours qui fait écho auprès de ses partisans

« Il est définitivement un chef rassembleur pour ma génération », dit le président des jeunes péquistes, Léo Bureau Blouin. Pour cette figure de proue du mouvement étudiant de 2012, « il sait positionner des enjeux » de manière concrète, en particulier en éducation, en santé et sur le mode de scrutin. « Je pense que ça va chercher beaucoup de jeunes, qui sont peut-être découragés d’une certaine politique où il a beaucoup de phrases creuses, mais très peu de concret. »

Le comédien Vincent Graton animait la soirée. On notait aussi la présence des artistes David Marin, Yves Lambert, Vincent Bilodeau et Claude Prégent et de personnalités politiques comme, entre autres, Véronique Hivon, Léo Bureau-Blouin, Louise Harel, et François Gendron, le doyen des députés à l’Assemblée nationale.

« Pour nous aujourd’hui, en plus des jeunes, avoir des artistes, c’est un double message, » dit la députée péquiste Véronique Hivon. « Qu’on est en train de reconstruire le ^arti Québécois comme on le connaissait dans les années 70. »

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Rassemblement Alexandre Cloutier du 28 mars 2015