BIEN-ÊTRE
27/03/2015 10:01 EDT | Actualisé 23/04/2015 09:26 EDT

Maison Bourdon: des lunettes de soleil faites à Montréal!

Sébastien Laloy

Il y a un peu plus d'un an, Jean-François Bourdon créait Maison Bourdon, la première marque de lunettes solaires faites à Montréal. Un pari d'entrepreneur lancé à lui-même, et des rêves d'expansion plein la tête. Rencontre avec un ébéniste reconverti en lunetier qui ne manque pas d'idées. Entretien.

Pourquoi Maison Bourdon?

Je voulais un nom qui évoque les maisons de couture françaises.

D'où t'es venue cette idée?

Un jour, j'avais un morceau de plastique et je me suis dit que j'allais essayer de faire des lunettes avec. Mon père est denturologiste donc j'ai commencé en lui empruntant ses moules en plâtre. Mais ça ne fonctionnait pas. Il me fallait trouver des moules qui résistent à la chaleur et une façon de compresser le plastique.

Combien de temps est-ce que ça t'a pris de mettre le procédé en place?

J'ai eu l'idée il y a six ou sept ans, mais il m'a fallu deux ans de recherches et d'essais erreurs. Personne ne fait de lunettes ici, je n'avais donc personne à qui poser mes questions. Il a fallu trouver moi-même les réponses. Heureusement, on trouve toutes les informations sur You Tube. Si ça n'existait pas, ça aurait été beaucoup plus difficile de créer ma compagnie !

Quel plastique utilises-tu?

J'utilise du plastique liquide issu de l'aéronautique. Mon fournisseur est également celui de Bombardier. L'avantage du plastique liquide est qu'une fois coulé dans le moule, il devient solide sans vapeurs toxiques.

Les modèles de lunettes de soleil Maison Bourdon dans la galerie ci-dessous.

Maison Bourdon: des lunettes de soleil faites à Montréal

Chaque lunette est donc faite à la main?

Oui, mon atelier est en arrière de chez moi. Je conçois les montures, coule le plastique, le peins et le sable au besoin pour lui donner le bon fini. Mais comme personne ne fait de verres au Canada, je suis encore obligé de les importer de Thaïlande ou de Chine.

Comment décrirais-tu le design de tes lunettes?

Ce sont des montures classiques et durables dans le temps. Au début, mon logo était fait de nacre incrustée, puis peint. Mais c'était trop long à réaliser. Maintenant, je pose des plaquettes (faites par une compagnie locale), charnières et rivets en or plaqué, chrome, métal ou cuivre. Concernant la teinte des verres, j'offre deux options. Noires ou brunes, mais dans les deux cas, le dégradé est tel qu'on ne voit pas l'œil.

Pour l'instant, les montures sont également noires ou brunes...vas-tu proposer de la couleur?

Pour la teinte des montures, j'utilise des pigments de couleurs que je mélange avec un vernis. Toutes les couleurs sont donc possibles. Mais les gens aiment bien le noir, c'est plus classique.

Tu insistes beaucoup sur la qualité des lunettes Maison Bourdon...

J'ai testé mes lunettes dans toutes les situations possibles, en les laissant pendant des heures au soleil, en faisant des tests de flexion. Elles sont très résistantes. Pour les verres, j'utilise des CR39, comme les grandes marques. Ils sont donc de même qualité. Et j'utilise une peinture et un vernis automobile, bien plus résistant et sans rayure !

Où peut-on les trouver?

À Montréal, elles sont vendues à la boutique Anne de Shalla au marché Bonsecours. On les trouve aussi chez Signatures Québécoises à Québec (560 rue Saint-Joseph Ouest) et mano.ca sur Internet, qui reverse 20 % du prix à des œuvres de charité.

Abonnez-vous à HuffPost Québec Style sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Style sur Twitter