NOUVELLES
27/03/2015 09:15 EDT | Actualisé 27/03/2015 09:16 EDT

L'Impact de Montréal accueille Orlando City samedi lors de son match d'ouverture locale

PC

L'Impact de Montréal accueille Orlando City samedi lors de son match d'ouverture locale en MLS.

Le Stade olympique a souri à l'Impact de Montréal depuis le début de l'année.

Après deux résultats positifs en Ligue des champions de la CONCACAF, le onze montréalais espère remporter un premier match cette saison en MLS lors de son ouverture locale.

« Nous avons de grandes ambitions cette année, explique l'entraîneur-chef Frank Klopas. C'est une rencontre très importante. On veut absolument gagner ce match devant nos partisans qui seront sans doute très énergiques. »

« On a connu l'euphorie en compétition continentale, mais on a déjà tourné la page. On se concentre sur le championnat pour l'instant », affirme le défenseur Bakary Soumaré.

Le grand Malien sera au cœur d'une défense quelque peu modifiée pour la visite d'Orlando City (1-1-1) et de Kaka, la plus récente vedette internationale à faire le saut en MLS. Wandrille Lefebre sera à ses côtés en remplacement de Laurent Ciman sélectionné par l'équipe nationale belge.

Il s'agira d'un premier départ pour Lefebvre depuis octobre dernier.

« Wandrille est prêt, il n'y aura pas de problème, explique Soumaré. On s'entraîne fort ensemble depuis le début de l'année. On savait que tôt ou tard il y aurait des blessés ou des joueurs appelés en sélection nationale. »

« Il a beaucoup d'expérience, ajoute l'entraîneur Frank Klopas. On sait qu'il va bien s'intégrer. »

La défense devra être alerte, surtout devant Kaka. Le Brésilien de 32 ans, champion du monde en 2002, a un but au compteur en trois matchs, mais multiplie les attaques.

Le défenseur Donny Toia, l'une des belles additions au club cette saison, s'attend à un après-midi occupé.

« Ce sera un régal d'affronter un tel joueur. Je dois m'assurer de toujours le garder devant moi, explique l'Américain de 22 ans. Ça semble simple, mais ça ne le sera pas. »

« Le football c'est le football, ajoute Bakary Soumaré. On commence à avoir l'habitude avec toutes les vedettes qui arrivent en MLS. Il faut être alerte car il peut faire la différence à tout moment. »

« Les médias semblent lui accorder plus d'importance que nous, nuance Soumaré. Nous on est là pour défendre, pas seulement contre Kaka. Il y a beaucoup de qualité au sein de cette équipe et ce sera un défi de réaliser un jeu blanc. »

« Idéalement, il faudrait l'empoisonner à l'hôtel, a blagué Frank Klopas. Il excelle dans les passes courtes et dans les espaces restreints. On devra être très compact pour le neutraliser. »

Une porte-parole de l'équipe a indiqué que Kaka n'accorderait pas d'entrevues aux médias d'ici le match de samedi.

Deux formations diminuées.

L'Impact sera privé de trois autres joueurs en plus de Laurent Ciman. Maxime Tissot est avec l'équipe canadienne, tandis que Justin Mapp et Cameron Porter sont blessés.

Le gardien Evan Bush représente aussi un cas douteux. Il traîne une blessure à la jambe qui l'incommode sur les dégagements.

Le décompte est encore plus long à Orlando. Sept joueurs sont retenus en équipe nationale, dont le premier choix au dernier repêchage, le Canadien Cyle Larin.

« C'est une équipe qui aime avoir la possession du ballon, explique Frank Klopas. On devra prendre le contrôle et être agressif tout en restant disciplinés. »

L'Impact n'a pas encore marqué en deux matchs en MLS cette saison. Jack McInerney devrait être le partant en attaque, tandis que le Jamaïcain Romario Williams pourrait obtenir ses premières minutes de jeu avec l'équipe.

Depuis ses débuts en MLS en 2012, l'Impact montre une fiche d'une victoire, une défaite et un match nul lors de ses matchs d'ouverture locale.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

L'Impact de Montréal vs le Pachuca, 3 mars 2015