Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Sam Taylor-Johnson ne réalisera pas les suites de «Fifty Shades of Grey»

LOS ANGELES, États-Unis - La réalisatrice Sam Taylor-Johnson ne sera pas de retour à la barre des suites du succès «Fifty Shades of Grey» («Cinquante nuances de Grey»).Dans un communiqué transmis mercredi soir au site Deadline, la cinéaste a indiqué que «réaliser "Fifty Shades of Grey" avait été une expérience intense et incroyable pour laquelle (elle était) extrêmement reconnaissante».L'adaptation du roman érotique de l'auteure E L James, qui a bénéficié d'un budget de 40 millions $ US, a récolté rien de moins que 558 millions $ US en recettes à travers le monde, et ce, en six semaines seulement à l'affiche. Mais même avant la sortie du film, des rumeurs circulaient déjà à l'effet que Taylor-Johnson ne serait pas derrière la caméra pour «Fifty Shades Darker» («Cinquante nuances plus sombres») et «Fifty Shades Freed» («Cinquante nuances plus claires»).Les vedettes Dakota Johnson et Jamie Dornan devraient être de retour pour les deux suites, qui n'ont toutefois pas encore été officiellement annoncées.Bien qu'il ne soit pas rare que des réalisateurs quittent une franchise après le premier film — «Twilight», «Hunger Games» et «Divergent» ont tous changé de réalisateur après le premier volet —, les disputes entre Taylor-Johnson et l'auteure sur le plateau de tournage ont été abondamment rapportées dans les médias.Malgré tout, la cinéaste souligne dans son communiqué «la relation intime et durable» qu'elle entretient avec la distribution, les producteurs, les techniciens et, «surtout, Dakota et Jamie».Elle ajoute: «Je ne souhaite que du succès à la personne qui relèvera le défi excitant de réaliser les films deux et trois».Un représentant de Universal Pictures a refusé de commenter la nouvelle.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.